DSI : des budgets sensiblement en hausse en 2014

Des membres du Club DSI du Sénégal à un séminaire à Saly en août 2014.
Des membres du Club DSI du Sénégal à un séminaire à Saly en août 2014.

Voilà une étude dont les résultats devraient faire pâlir d’envie les DSI qui peinent à obtenir le budget nécessaire pour une meilleure conduite de leurs projets d’informatisation ou de transformation numérique.

 

Menée par le cabinet Deloitte auprès de 900 DSI interrogés dans 49 pays, cette étude récemment diffusée sur IT For Business révèle que les budgets des responsables des systèmes d’information se sont stabilisés ou ont connu une légère augmentation en 2014. Si 77 % des DSI questionnés ont fait ce constat, les 23 % autres ont assuré que leur budget annuel avait, au contraire, baissé par rapport à 2013. A cette même échéance (2013), si l’on se fie au cabinet Deloitte, les DSI étaient déjà 78 % à annoncer un budget stagnant ou en hausse par rapport à 2012. Ce qui signifie que les budgets sont sensiblement en hausse depuis 2013.

 

De l’importance du tandem DAF/DSI

Mais qu’est-ce qui peut bien expliquer cette légère augmentation du budget des DSI ? Les résultats de Deloitte donnent quelques pistes de réponse. D’abord, les relations avec les PDG qui sont « très importantes », selon 77 % des DSI interrogés dans le cadre de cette étude. 55% des DSI jugent, en effet, cette relation « très bonne ». Ensuite, les « bonnes relations » que ceux-ci entretiennent avec les responsables commerciaux et ressources humaines de l’entreprise, mais surtout avec les responsables financiers ou les DAF. En effet, 1 DSI sur 2 constate avoir de bonnes relations avec les responsables financiers. Ces « bonnes relations » sont d’autant plus importantes que la collaboration DSI/Responsables financiers constitue un maillon essentiel dans la chaîne de budgétisation et de financement des projets d’informatisation. Le renforcement des relations entre les DSI et les DAF de l’Administration ivoirienne n’était-il pas au centre des préoccupations de la 6ème session du Cadre de concertation SNDI (Société nationale de développement informatique)-DSI tenue en juillet 2014 ? L’objectif principal était d’amener les DAF (et les Directeurs de la planification) à s’approprier les schémas directeurs pour supporter adéquatement les DSI à conduire l’informatisation des ministères et autres démembrements de l’Etat. Directeur général de la SNDI, Soro Nongolougo avait insisté sur la nécessité pour les DAF de rationaliser la mise en œuvre du schéma directeur et d’optimiser l’usage des lignes budgétaires. Avec en prime, des budgets correspondants requis pour l’informatisation.

 

Des aménagements à opérer

Si les DSI se frottent les mains quant à l’augmentation, quoique légère, de leurs budgets, il existe cependant une ombre dans la gestion de ce budget. Selon l’étude de Deloitte, 10 % seulement des ressources sont allouées à l’innovation. Par ailleurs, les relations avec le marketing ne sont pas au beau fixe. Elles ne sont bonnes que pour 28 % des DSI. Enfin, dans leurs relations avec les autres corps de métiers,  les DSI sont accusés de ne pas suffisamment prendre en compte les besoins des autres services.

 

Anselme Akéko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here