Expresso Sénégal condamné à payer une amende de 15 millions FCFA pour exploitation abusive de l’image des équipes nationales

0
1112

(CIO Mag) – La filiale sénégalaise d’Expresso va devoir verser à la Fédération sénégalaise de football (FSF) la somme de 15 millions de francs CFA à titre de dommages et intérêts. Le Tribunal de Grande instance hors classe de Dakar en a ainsi décision le 26 avril 2016 confirmé ce week-end par la Cour d’appel de Dakar. Il est reproché à la société d’avoir exploité de façon abusive les images des équipes nationales et les signes distinctifs de la fédération dirigée par Maître Augustin Senghor, par ailleurs, Maire de l’île de Gorée.

Lire aussi Sénégal : des promoteurs d’Expresso en colère contre la société One two One

A en croire le site Pressafrik.com, Expresso Sénégal était déjà avertie depuis l’ordonnance définitive du 26 mai 2014. C’est après que les responsables avaient constaté une exploitation abusive et et indue par des tiers à des fins commerciales et de marketing notamment par la fabrication de gadgets reprenant le logo de la fédération via les réseaux sociaux. Mais, pour Me Augustin Senghor et son équipe, l’exploitation des droits des équipes nationales du Sénégal se fait via les accords de sponsoring et de partenariat avec des sociétés qui contribuent à leurs activités.

Lire aussi Sénégal/Bilan trimestriel 2015 : la croissance du parc d’abonnés mobile tirée par Expresso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here