Facebook ne voulait pas du RGPD !

0
1144

(Cio Mag) – Entré en vigueur en Europe le 25 mai 2018, le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) n’était pas vu d’un bon œil par les GAFA. Les géants du web voyaient dans ce règlement un outil de restriction de leur liberté à exploiter les données des internautes. Une publication de médias britanniques, reprises par France24.fr dévoile comment Facebook a tenté d’influencer des leaders européens sur l’adoption de ce règlement. La société de Marck Zuckerberg aurait tenté, selon la Presse, de faire accepter sa conception du RGPD. A cet effet, Facebook aurait mis en place un lobbying qui a tenté de pénétré les acteurs européens influents pouvant peser dans le débat sur la régulation de l’usage que font les GAFA des données des internautes.

France24 cite alors une enquête conjointe de Computer Weekly et du Guardian. A la publication de cette fuite issue de document interne à Facebook, la firme américaine a évoqué « des documents sortis de leur contexte » ; arguant que les documents utilisés étaient sous scellé dans un tribunal aux Etats-Unis dans une affaire opposant Facebook à un de ses anciens collaborateurs. Peut-être une raison pour laquelle le sujet n’a pas fait grand bruit. Et pourtant de grands noms de la politique européenne ont été cités ; Facebook aurait tenté de les convaincre à rouler pour sa cause…

Même si le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) a finalement été adopté et mis en vigueur, le débat subsiste sur son application par les GAFA. Certains comme Google ont été déjà sanctionnés par des institutions en Europe. Facebook d’ailleurs n’a pas fait l’exception, accusée entre autres en Allemagne, en Irlande et par des associations en France dont Internet Sociaty France de ne pas respecter le RGPD. Pour le réseau bleu, difficile de convaincre depuis le scandale Cambridge Analytica.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here