Fake news : TogoCheck, l’information à la loupe !

0
1475
Photo d'illustration. Crédits, DR

(Cio Mag) – Le phénomène de fake news n’épargne pas le Togo. Sur les réseaux sociaux et même dans des médias dits conventionnels, circulent bien souvent des informations sorties de leurs contextes ou tronquées ; des faits montés de toute pièce y sont relayés. Mais une plateforme offre désormais la possibilité de vérifier les informations douteuses. Il s’agit d’un site web : TogoCheck. Une des initiatives du centre d’observation et d’analyse du web (COAWEB), cette plateforme animée par la volonté de professionnels togolais s’est donnée pour mission d’aider à démonter les fake news et à promouvoir les bonnes informations. C’est une mission avant-gardiste que s’est donnée cette équipe pluridisciplinaire.

« Nous avons senti le besoin de travailler sur la thématique, surtout avec les dernières élections (au Togo, Ndlr), parce qu’il y a eu une floraison d’informations fabriquées qui ont circulé sur internet et qui ont fait du tort à des communautés, à des personnalités, à des personnes et à des partis politiques », confie Sylvio Combey du COAWEB, allusion faite aux élections législatives organisées en décembre 2018 dans un contexte de tensions socio-politiques.

Anticiper les dérives

Pour l’équipe de TogoCheck, il est aussi urgent d’anticiper et d’éviter aux Togolais les conséquences douloureuses entrainées par les fake news dans d’autres pays. Et pour cela, les citoyens sont mis à contribution. A travers les réseaux sociaux, whatsapp et facebook, Togocheck recueille toutes informations douteuses pour les vérifier. Ces sujets sont variés, selon la diversité des sources. Une fois les faits vérifiés, la plateforme publie le résultat de son enquête, les preuves nécessaires à l’appui. A l’instar d’Africa Check, TogoCheck milite pour rétablir la vérité des faits, faire écran aux informations produites à dessein pour nuire à des tierces.

A peine lancée, TogoCheck a déjà aidé à éclairer l’opinion, au-delà du Togo, sur des sujets du Bénin, du Ghana, de la Côte d’Ivoire. « La plateforme se concentre essentiellement sur l’Afrique », précise Sylvio Combey. Textes, photos, son, etc., la jeune équipe de TogoCheck reste aux aguets et réactive face à la menace des fake news.

Souleyman Tobias, Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here