Fintech / Ouganda : Beyonic, le paiement électronique à la pointe de la technologie

Fournisseur de services de gestion des paiements numériques pour les Petites et moyennes entreprises (PME), les fintechs et les organisations à but social fondé en 2006, Beyonic a été rachetée en juin 2020 par le leader de la fintech en Afrique MFS Africa.

Beyonic offre une infrastructure aux innovateurs et aux entreprises pour s’appuyer sur les réseaux de paiement mobile. C’est ainsi qu’elle a lancé en 2012, une plateforme de solution de gestion de paiements bidirectionnels simple, universelle et indépendante du secteur, permettant une gestion sans espèces et transparente quant aux budgets des projets et des entreprises.

Beyonic facilite ainsi à ses utilisateurs, l’accès à de nombreux réseaux, la collecte des fonds via mobile, des notifications de paiement et des paiements à la bonne personne sans oublier la sécurité des transactions. En 2016, grâce au programme TechStars du Cap, l’entreprise a levé 1 million de dollar américain pour mieux se développer en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie où elle est implantée. Un travail acharné avec sa vingtaine d’employés a permis d’atteindre en 2018, un chiffre d’affaires d’un million de dollars.

Beyonic vient de signer avec le leader du paiement en Afrique MFS Africa, un partenariat visant à étendre le marché en vue de satisfaire les demandes des Africains et du reste du monde.

Paru dans CIO Mag N°65 Juillet – Août 2020,  téléchargez le PDF complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here