FTTH : Canalbox de GVA-Togo épinglé par l’ARCEP

La filiale du Groupe Videndi Africa (GVA) au Togo est dans le viseur de l’Autorité de régulation des communications électroniques. Jusque-là champion de la fibre à domicile (FTTH), GVA à travers son offre Canalbox devra répondre de ‘’manquements graves et récurrents d’indisponibilité de services’’.

(Cio mag) – Après les opérateurs télécoms, GVA-Togo devient le premier fournisseur d’accès internet exclusivement fibre à être visé par une procédure de sanction de l’ARCEP-Togo. Et pour cause, les offres du groupe à travers Canalbox subissent des dégradations depuis plusieurs semaines.

Les griefs du régulateurs pointent des irrégularités, « notamment la multiplication des cas d’indisponibilité de services et plus particulièrement des débits d’une lenteur jusqu’en dessous de 1 Mbps en lieu et place des débits souscrits par les consommateurs respectivement de 50 Mbps et de 200 Mbps ». A Cela, l’autorité de régulation ajoute le fait que l’opérateur ne prolonge pas le délai de validité des abonnements des consommateurs, en compensation des jours d’indisponibilité.

Canalbox qui a pourtant projeté le Togo dans les pays les mieux fibrés de la sous-région avec un coup d’accès abordable semble désormais traverser des zones de turbulences. Sur la toile, les consommateurs ne cessent de dénoncer depuis plusieurs semaines des coupures ou lenteurs jusque-là jamais enregistrés sur le réseau du FAI.

« En conséquence, l’ARCEP a ouvert une procédure de sanction à l’encontre de GVA Togo pour non-respect des obligations de permanence, disponibilité et continuité des services conformément aux articles 17 et 27.3 de son cahier des charges et également pour défaut de notification d’incidents en violation de la décision n°068/ARCEP/DG/21 du 11 mars 2021 susmentionnée », lit-on dans une note du régulateur dont nous avons reçu copie.

Au Togo, l’ARCEP a fait de la régulation par la donnée une norme afin de garantir aux consommateurs les normes de prestations de la part des opérateurs télécoms, FAI et autres acteurs des communications électroniques.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts