Fuites au Bac via Whatsapp : la section de recherche de la Gendarmerie entre dans la danse

0
877
© allAfrica.com

(CIO Mag) – L’affaire des fuites qui ont émaillé l’examen du baccalauréat 2017 au Sénégal pourrait être bientôt élucidée. Selon la radio privée RFM, les éléments de la section de recherche de la Gendarmerie ont fait une descente ce jeudi matin à l’Office du Bac logé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar sans donner plus de précisions au moment où nous mettons sous presse.

Lire aussi Fuites sur le Bac général au Sénégal : WhatsApp indexé

Mais, il n’est pas à douter que les événement pourraient s’accélérer très vite étant donné que la section de recherche de la Gendarmerie est réputée pour son efficacité. Le directeur de l’Office du Bac, organisateur de l’examen, a tenu une conférence de presse sur les couacs qui ont entaché les épreuves du Français et de l’histoire-géographie au point de déboucher sur une reprise lundi pour les candidats. Toutefois, contrairement à la rumeur relayée par des médias dans la soirée, Babou Diakham n’a pas jeté l’éponge. Il est même intervenu pour apporter un démenti non sans menacer d’une plainte les auteurs.

Lire aussi Sénégal : une plainte contre X pour soupçon de fuites au Bac via Whatsapp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here