Gomycode continue son internationalisation et s’implante au Maroc

Après la station F à Paris et l’Algérie, la start-up tunisienne met pied à Casablanca à travers un nouveau Hackerspace dans le Royaume, avec pour objectif d’agrandir la communauté Gomycode dans toute la région Mena et en Afrique. Cette présence au Maroc intervient dans le cadre du processus d’expansion de la startup vers l’Afrique. Grâce à une levée de fonds de 850.000 dollars, en pré-série A, dans l’optique de continuer son expansion géographique et renforcer sa plateforme d’éducation technologique.

(CIO Mag) – « Nous avons les mêmes challenges en Tunisie et au Maroc. Il existe un vrai gap de skills entre ce que les entreprises demandent et ce que les universités offrent comme talents et métiers. Les deux pays ont également des taux de chômage des jeunes élevés. On travaille donc à réduire ce gap à travers notre modèle d’éducation pour former aux métiers de demain », assure Yahya Bouhlel, Ceo de Gomycode.

Gomycode souhaite à terme, développer sa présence sur le marché africain et moyen-oriental, où 42% des métiers sont fortement impactés par la digitalisation et où 65% de la main d’œuvre n’a pas encore les compétences nécessaires en la matière. Un marché au potentiel exceptionnel, adressant une population estimée à 1,2 milliard de personnes dont 700 millions de moins de 25 ans d’ici 2030, selon l’African Venture & Startup Funding Report 2018.

Pour rappel, Gomycode est une Edtech tunisienne créée en 2016,  avec la mission d’améliorer l’apprentissage de la programmation et des nouvelles technologies du numérique en Tunisie et en Afrique. La start-up a gagné le concours Bloom Masters de la BIAT en 2017 et a été sélectionnée par le World Economic Forum comme l’une des 100 startups les plus innovantes dans le monde Arabe.

Zakaria Gallouch

1 commentaire

  1. En ma qualité d’eurafricain franco comorien, secrétaire Général de l’Organisation Solidarité Internationale de Migration Comorienne de France et d’Europe, Point Focal National santé Environnement au Ministère de la santé aux Comores, et Chef du Service de communication orientation relation et stratégie de l’université des Comores, nous souhaiterions votre implantation au Comores pour fortifier le lien entre nos peuples et nos pays frères et amis depuis notre ancêtres à nos jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here