Google News Lab connecte les journalistes africains

0
724

(CIO Mag) – En partenariat avec la Banque Mondiale et Code for Africa, Google News Lab s’engage à initier plus de 6 mille journalistes dans douze métropoles du continent dont Dakar, Abuja, Casablanca, Kampala et Lagos d’ici à février 2018. La formation lancée hier se déroulera en trois temps selon des formats distincts. Le premier aspect concerne des cours en présentiel sur des sujets allant de la présentation de données à l’aide d’une carte interactive au reportage proprement dit avec un dispositif mobile. Comme l’explique le site info-afrique.com, dans chaque ville, il est prévu des formations dans trois salles de rédaction et qui vont se tenir deux fois par mois pendant toute la durée du programme. Pour ce qui est des cours en ligne, ils vont démarrer dès le mois d’août avec un large éventail de concepts et de pratiques web à l’intention des journalistes numériques. Enfin, le dernier aspect se rapportera à la mise en place de groupes travail dont l’utilité est de proposer aux intéressés des cours individualisés et mieux ciblés pour prendre en compte les spécificités de chaque « étudiant ».

A la clé, les journalistes pourront acquérir des connaissances dans des domaines aussi variés que le mapping, la visualisation de données, la vérification des faits et le reportage mobile. « Nous espérons que la formation à une utilisation plus efficace des outils numériques et l’accompagnement dont ils vont bénéficier vont permettre aux journalistes de toute l’Afrique de produire des reportages passionnants à la pointe de la technologie », a fait savoir Thierry Barbaut, le rédacteur en Chef du site info-afrique et par ailleurs, directeur de l’agence Stratégie Afrique. Déjà, en 2016, Google avait promis de former un million de jeunes Africains aux techniques numériques. L’initiative qui vient d’être lancée en est peut-être une suite. Toutefois, il n’a pas été précisé le nom du pays dans lequel on a démarré le programme et quand est-ce qu’il sera clôturé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here