IA et armement : un rapport américain relance le débat

Plus aucun doute. Les Etats-Unis vont s’investir davantage dans le développement de l’armement basé sur l’Intelligence Artificielle (IA). La Commission de sécurité nationale sur l’IA (NSCAI) a présenté, ce 1er mars, au Président Biden et au Congrès un rapport détaillé sur les mesures urgentes à prendre en ce sens.

(Cio Mag) – Dans un rapport de 756 pages subdivisées en 16 chapitres, la NSCAI formule des recommandations claires aux Etats-Unis sur la démarche à adopter dans l’armement à base de l’IA. C’est une sorte d’alerte que la NSCAI vient de lancer aux autorités américaines. « Les Etats-Unis ne sont pas préparés pour l’ère à venir », indique la Commission dont les membres sont entre autres, Eric Schmidt,  Ex-patron de Google.

Le diagnostic posé par la NSCAI identifie la Chine et la Russie comme des menaces pour les USA. Les experts américains estiment que ces deux pays ont les technologies nécessaires pour défier les Etats-Unis dans le domaine de l’IA. Selon la Commission, l’IA « aggrave la menace posée par les cyberattaques et les campagnes de désinformation que la Russie, la Chine et d’autres acteurs étatiques et non étatiques utilisent pour infiltrer la société américaine, voler les données et interférer dans sa démocratie ».

Un appel à l’anticipation

La Commission de sécurité nationale sur l’IA (NSCAI) a demandé aux Etats-Unis d’agir dès maintenant. Il s’agit pour la première puissance mondiale de ne pas « perdre sa position de leader de l’IA au profit de la Chine au cours de la prochaine décennie ». La NSCAI prévient que les USA seront « plus vulnérables à un éventail de menaces activées par l’IA provenant d’une multitude d’acteurs étatiques et non étatiques » si rien n’est fait.

« Mettre en œuvre une stratégie de défense et de concurrence à l’ère de l’IA », c’est donc l’appel lancé aux autorités américaines par la Commission. « La Maison Blanche doit diriger l’effort de réorganisation du gouvernement et de réorientation de la nation », écrivent les experts.

La défense des Etats-Unis grâce aux technologies de l’IA, prendre l’avance sur ces concurrents en termes d’innovations, et maîtriser les risques liés à l’utilisation d’armes autonomes à base de l’IA. Tels sont les enjeux de la position que les Etats-Unis devront adopter vis-à-vis du sujet. Pour sa part, la Commission a fortement recommandé au Président américain et au Congrès l’adoption de ces technologies dans le domaine militaire.

Des recommandations sans équivoque

Les recommandations de la Commission de sécurité nationale sur l’IA sont toutefois accompagnées de garde-fou. La NSCAI a préconisé cinq mesures pour s’assurer d’un usage responsable des armements autonomes basés sur l’intelligence artificielle. Elle a appelé à un engagement public sur la commande des armes nucléaires par des humaines et non l’IA. De ce fait, les Etats-Unis devront tout mettre en œuvre pour faire adopter ce principe par tous les Etats qui disposent ces types d’armes.

Le dialogue permanent avec la Chine et la Russie est recommandé par la NSCAI. Le but étant de discuter de l’impact de l’IA sur la stabilité du monde en cas de crise. Pour créer la confiance entre les différents acteurs, les experts américains encouragent la création de normes internationales. Elles devront cadrer les recherches, les tests, le développement et l’utilisation de l’IA dans le domaine militaire. Ce qui, selon la Commission, implique la recherche de moyens techniques pour la vérification du respect des futurs accords.

Pour finir, les Etats-Unis sont appelés à financer la recherche afin de prévenir la prolifération des armes autonomes dotées de l’IA. A en croire plusieurs médias, l’administration Biden devrait approuver le rapport de la NSCAI et adopter ses recommandations.

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here