Intelligence Artificielle : NIYEL en appui à la recherche en Afrique francophone

Cinq groupes de chercheurs en Intelligence Artificielle en Afrique francophone recevront l’accompagnement de NIYEL pour un développement responsable de l’IA pour le continent. Sélectionnée dans le cadre du programme AI4D, NIYEL est chargée de mettre en œuvre l’Initiative pour le développement de l’intelligence artificielle (IDIA) en Afrique.

(Cio mag) – Jusqu’au 22 juin 2021, les équipes travaillant dans le développement de l’IA sont appelés à postuler à l’offre de NIYEL. Basée à Dakar, cette firme internationale œuvre dans le domaine du plaidoyer, de l’influence politique et les affaires publiques. En initiant l’IDIA, en concert avec le CRDI, Centre de Recherches pour le Développement International, NIYEL entend accompagner durant deux ans des chercheurs d’Afrique francophone.

L’Initiative pour le développement de l’intelligence artificielle (IDIA) est alors intégrée au AI4D, programme Intelligence Artificielle Pour le Développement en Afrique. L’accompagnement dont bénéficieront les chercheurs leur permettra de « construire les bases pour le développement d’une IA responsable en Afrique ».

Trois grands objectifs

Pour NIYEL, il s’agit avant tout d’impliquer les acteurs africains dans la définition des politiques publiques facilitant l’éclosion de l’IA sur le continent. La firme poursuit trois buts clés à savoir :

  • renforcer les capacités d’équipes de recherche et des décideurs politiques en Afrique francophone afin de proposer des solutions pour le développement de stratégies nationales et régionales inclusives sur l’IA ;
  • encourager les politiques publiques d’Afrique francophone à adopter des politiques et stratégies d’IA responsables qui préviennent les préjudices et atténuent les risques tout en exploitant les avantages de l’IA ;
  • accroître les connaissances des différents acteurs de la recherche, de la société civile et des décideurs politiques sur la valeur ajoutée de l’IA et les conditions préalables nécessaires pour assurer une participation équitable de toutes les couches de la société.

A terme, cet accompagnement que propose NIYEL à travers l’IDIA, l’Initiative pour le développement de l’intelligence artificielle en Afrique devra permettre de doter les pays d’Afrique francophone de mécanismes d’élaboration de politiques publiques pour promouvoir les avantages inclusifs de l’IA. Ceci, en atténuant les coûts et les risques potentiels, souligne NIYEL.

En 2019, en marge de la deuxième Conférence d’Afrique francophone sur les données ouvertes (CAFDO), un atelier de conception du projet AI4D a été tenu. NIYEL a été sélectionné par la suite lors d’un appel à candidature pour déployer un projet soutenant le développement d’une IA responsable sur le continent.

Souleyman Tobias

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here