Au Bénin, l’Ecole 229 fait le pari de l’inclusion sociale

Médard Agbayazon, fondateur de l'Ecole 229

Une école de la deuxième chance a ouvert ses portes ce 08 juin au Bénin. L’Ecole 229 a été fondée par le Blolab, un fablab qui veut faire du numérique, un levier d’inclusion capable de révéler des talents, et d’assurer leur autonomie à travers leur insertion professionnelle.

(CIO Mag) – Angelo, 39 ans, est graphiste de formation. Mais il s’adonne à plusieurs autres jobs pour joindre les deux bouts. Mettant ainsi de côté sa « passion pour le codage, et la programmation web et mobile. » « Je m’étais perdu », avoue-t-il, laissant comprendre qu’il n’avait pas connaissance d’une telle école pouvant dispenser une formation en accéléré sur 6 mois au lieu de 3 ans.

Aujourd’hui, il peut être fier de faire partie de la première cohorte de 7 étudiants sélectionnés sur 77 postulants. Son projet d’e-commerce pourra bientôt prendre corps. Comme pour Angelo, l’Ecole du numérique se propose d’accorder une deuxième chance aux jeunes décrocheurs, aux porteurs de projets numériques ou aux personnes en reconversion professionnelle.

Ceux-ci bénéficieront d’une formation intensive de 6 mois en programmation web et mobile, suivie de 3 mois de stage en entreprise. Ils s’en sortiront avec un certificat et l’assurance d’une insertion professionnelle. L’Ecole de la deuxième chance veut ainsi s’appuyer sur les besoins du tissu économique local en matière de compétences et de niveaux de formation pour construire un écosystème de jeunes talents. Les frais de formation sont couvertes à 70% par les entreprises et les partenaires. Et les 30% restant par l’apprenant.

Communauté pédagogique orientée vers l’employabilité

Depuis 2015 au Bénin, le Blolab, premier laboratoire de fabrication numérique ouvert au public, contribue à solutionner des problèmes concrets de la communauté grâce au numérique. Il se revendique même être un tiers-lieu transdisciplinaire et d’acculturation numérique. Dans le prolongement de sa mission d’habituer les jeunes à l’utilisation des technologies, il a ouvert ce 08 juin à Cotonou, l’Ecole 229.

Pour son fondateur Médard Agbayazon, l’école adopte une approche de formation à la fois pratique et concrète. « La pédagogie par projets est du Learning by Doing [apprendre sur le tas], avec la mise en situation réelle à travers de vrais projets d’entreprise. Le travail se fait de façon autonome et en équipe lors des ateliers et des bootcamps, assortis d’évaluation régulière », a-t-il fait savoir. A l’Ecole 229, il ne sera pas question de cours magistraux, mais de veille technologique permanente de l’équipe pédagogique.

Un réseau de mentors professionnels du numérique sera chargé de l’accompagnement individualisé des apprenants. Ils pourront aussi s’appuyer sur le Blolab comme espace de veille, d’expérimentation et de co-construction pour faciliter leur travail de recherche et d’acculturation numérique. Le caractère innovant de leur formation passe par le développement des solutions pratiques répondant aux besoins des entreprises locales.

Sont mis à leur disposition pour atteindre cet objectif, une plateforme d’apprentissage, d’interaction et de partage de ressources, plus 20 heures de cours en leadership, développement personnel, recherche d’emploi et culture entrepreneuriale. Via cet outil, se découleront des synchronisations régulières entre les formateurs en présentiel et en distanciel et des interventions fréquentes des professionnels ou parrains venant des entreprises partenaires. Angelo ne peut pas rêver mieux : « nous prenons l’engagement d’être des ambassadeurs de l’Ecole », lance-t-il.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here