Jim-Chu et les startups africaines : une liaison durable

0
1792
L'Américain Jim Chu, fondateur de Untapped

Les startups sont aussi les victimes collatérales du COVID-19. Alors que certaines appliquent le chômage partiel pour leurs employés, d’autres peinent à attirer des investisseurs. Mais UnTapped fondée par l’Américain Jim Chu a décidé de prendre le contre-pied de la tendance actuelle.

(CIO Mag) – L’audace de Jim-Chu n’est plus à démontrer. Initiateur du concept The Nest, cet entrepreneur – business angel américain réalise un sacré pari : opérer des levées de fonds via Zoom au profit des startups africaines. L’investisseur américain originaire de la côte ouest californienne, à la tête de la société UnTapped, estime que les startups africaines séduisent les investisseurs privés, en dépit du covid-19.

Le concept est simple : «Trois investisseurs font face à autant d’entrepreneurs afin que ces derniers puissent présenter leurs projets sur Zoom en mode téléconférence », indique-t-il. Directement inspiré de programmes américains (Shark Tank et Lion’s Den), The Nest souhaite améliorer le concept en l’adaptant au format web. «Trois entrepreneurs ont cinq minutes chacun pour pitcher leur projet, puis les investisseurs pourront réagir aux présentations et indiquer leur montant d’investissement ( ou non)”. Ce format court permet aux investisseurs de comprendre immédiatement l’intérêt et l’impact des solutions portées par les entrepreneurs.

250 000 dollars déjà mis sur la table

Si une réalité n’est pas prête de changer dans le «nouveau monde», c’est l’attrait pour les acteurs de l’innovation africaine. La jeunesse du continent constitue ainsi un grand réservoir d’idées. « Depuis le début, nous avons organisé quatre sessions et 250 000 dollars ont déjà été investis sur plusieurs startups. Au total, ce sont douze startups qui ont déjà présenté leurs projets ». Le critère de sélection est simple. Le business modèle doit être scalable, innovant et répondre à des problématiques concrètes. Il faut dire que la passion de Jim Chu pour le continent africain ne date pas d’hier.

«Nous avons un bureau à Bamako au Mali. L’objectif est aussi de défendre l’idée d’inclusion sociale dans chaque réussite entrepreneuriale. Car ce sont ainsi toutes les communautés qui peuvent bénéficier des services et innovations», détaille Jim Chu. Plusieurs entrepreneurs dont Mathias Leopoldie, fondateur de Julaya ont déjà participé à cet événement sur Zoom. «C’est très enrichissant d’être au contact de différents potentiels investisseurs qui croient en des projets alors que le contexte ambiant n’est pas forcément favorable», indique-t-il.

Une sélection draconienne

Les visioconférences se déroulent chaque jeudi. Et une présélection drastique s’opère. «Dès lors que les deals ont eu lieu, nous reprenons contact avec l’entrepreneur. Nous vérifions qu’il a une adresse physique, l’état des ventes et comptes de l’entreprise. Il ne s’agit pas de livrer un chèque en blanc », tempère-t-il. «Si investir comporte toujours un risque, nous vérifions autant que possible la fiabilité des informations livrées». Une chose est sûre : cette initiative est une bouffée d’oxygène dans l’écosystème startup qui redoute les effets du COVID-19 et la désaffection des investisseurs.

Alors que certains entrepreneurs demeurent frileux à l’idée d’investir, les investisseurs suivent une logique complètement différente. Consciente des attentes soulevées et satisfaites des premières sessions, l’équipe de Jim Chu entend maintenir le programme en l’organisant une fois par mois. Si l’objectif demeure inchangé, UnTapped compte davantage mettre en valeur les entrepreneurs et investisseurs féminins. En attendant, les entrepreneurs peuvent participer à la prochaine session sur le site internet findthenest. Inutile de dire que l’intérêt suscité est important pour les startups en ces temps économiques troublés.

Rudy Casbi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here