La 2e édition du Dakar Digital Show lancée ce mardi

  • admin Par admin
  • 25 octobre 2017
  • 0
  • 22 Vues

(CIO Mag) – C’est parti pour la deuxième édition du Dakar Digital Show. La cérémonie officielle a enregistré la présence de hauts responsables des TIC au Sénégal. Comme le nouveau ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique,  Abdoulaye Bibi Baldé, le directeur général de la Sonatel, Alioune Ndiaye, Tidiane Dème très connu dans le secteur, des représentants de CTIC Dakar, de Atos ainsi que du directeur général de Orange Business Services. Dans son discours d’ouverture, Oumar Gueye Ndiaye a présenté l’événement comme le premier salon international de la sous-région ouest-africaine pour pérenniser le cadre d’échanges entre acteurs de l’écosystème du numérique. Le patron de la Sonatel s’est de son côté félicité de la bonne forme du digital au Sénégal en Afrique en général. Toutefois, pour Alioune Ndiaye, il faudrait rapidement que ces opportunités soient saisies en vue de mieux en profiter. Monsieur Ndiaye s’est aussi attardé sur les performances déjà réalisées par l’opérateur historique telles que l’obtention de la 4 G en exploitation, la fibre optique pour les entreprises, le data center lancé il y a quelques mois sans compter les nombreuses initiatives dans le dessein de booster l’entrepreneuriat chez les jeunes.

Les travaux se poursuivent ce mercredi avec plusieurs ateliers autour du streeming de contenus, de la production audiovisuelle, de la levée de fonds, de la cybersécurité entre autres. Le pitch de production fera aussi l’objet de présentation et d’échanges. Au final, cela devrait permettre de sélectionner de financer les meilleurs projets audiovisuels dans les catégories telles que les séries, les documentaires, la musique, le long-métrage ou encore le film mobile. Mais la grande innovation de taille, c’est surtout la success story qui sera organisée pour la première fois dans le cadre du Dakar Digital Show. L’idée est de faire parler plusieurs patrons de start-up et des chefs d’entreprise issues du digital qui vont partager avec le public et surtout les jeunes pousses leur succès d’aujourd’hui mais aussi leurs échecs. La philosophie qui est derrière comme le précise Orange, c’est que “pour innover, il faut parfois se tromper, savoir se relever et grandir de ses erreurs” comme Oumar Gueye Ndiaye l’a rappelé à l’ouverture de l’événement. La première édition avait enregistré un franc succès et cette année, pour la Sonatel, la priorité est de renforcer les acquis pour un Dakar Digital Show toujours accrocheur. L’année dernière, plus de 800 participants avaient participé.

admin

admin

Mais ils étaient beaucoup plus rapides et plus grands. Le peu de voitures qui circulaient encore étaient ultra sécurisées. C'est pourquoi la vitesse maximum autorisée avait été portée à 230km/h.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *