La JFD annonce les finalistes Afrique 2024 du prix les Margaret promotion “Championing Women”

  • Par CIO MAG
  • 12 février 2024
  • 0
  • 328 Vues

COMMUNIQUE DE PRESSE

Libreville, le 12 février 2024- Fort du réseau et des partenaires internationaux de la JFD, le prix les Margaret créée de forts liens entre les acteurs tech de l’Afrique, l’Europe et du Canada. Un rayonnement qui a suscité une participation croissante, s’étendant notamment vers l’Afrique anglophone cette année et marquée par un niveau d’excellence élevé.

Le jury Afrique 2024 s’est réuni pour élire les lauréates africaines de la 12ème promotion du prix les Margaret “Championing Women”, placé sous le haut patronage du président de la République française. Elles seront révélées le 7 mars à Paris, lors de la cérémonie officielle qui réunira de grandes personnalités internationales de l’économie.

Les finalistes Entrepreneures Afrique sont :

  • Damilola Aminat Adeyemi, Co-fondatrice & CFO de D – Olivette, pour ses systèmes de biotechnologie autonomes et hybrides qui vulgarisent l’accès à l’énergie propre et durable. (Nigéria, Lagos)
  • Mumbe Mwangangi, Co-fondatrice & CEO de Nyansapo AI, pour sa plateforme edtech qui utilise l’intelligence artificielle pour optimiser l’apprentissage scolaire. (Kenya, Kitui)

Les finalistes Intrapreneures Afrique sont :

  • Bukunola Bolajoko, Project Researcher à 1101 Technologies pour son projet qui révolutionne le captage et l’utilisation du carbone recyclé dans les cadres industriels. (Nigéria, Ibadan)
  • Aissatou Ami Touré, Directrice Générale de  Yassir, pour ses solutions avec une approche de finance inclusive pour renforcer la mobilité et optimiser les dépenses de transports et d’alimentation. (Sénégal, Dakar)

Les finalistes Juniors Afrique sont :

  • Abigail Ifoma – 16 ans, pour son projet MIA (My Intelligent Assistant), système de prise en charge et de surveillance de malades des déserts médicaux. (Cameroun, Douala)
  • Seynabou Kane – 17 ans, pour son projet Mbal-IT Connect, qui automatise le processus de tri de déchets ménagers par la reconnaissance visuelle des objets et l’intelligence artificielle. (Sénégal, Dakar)

“A la JFD, nous sommes fiers de constater l’excellence croissante des dossiers soumis à candidature qui, cette année, abordent plus particulièrement les défis à venir pour nos sociétés. Cette dynamique renforce notre positionnement établi dans l’écosystème international et témoigne de notre capacité à accélérer celles qui osent et repoussent les limites de l’innovation. Nous croyons fermement que le succès de ces femmes ne se mesure pas seulement à leur réussite individuelle, mais à leur impact collectif. Avec nos partenaires, nous sommes impatients de les accompagner et favoriser les opportunités de croissance internationale.“ se réjouit Delphine Remy-Boutang, Présidente du Jury Les Margaret, fondatrice JFD & Arver.

La qualité et la richesse des projets présentés nous ont valu une analyse rigoureuse, des échanges pointus et des choix difficiles. La qualité des candidatures très élevée montre bien l’exigence du prix les Margaret. Nous pouvons féliciter la JFD de son travail remarquable pour le rayonnement et l’ascension de ces prochaines championnes africaines”, ajoute Nelly Chatué-Diop, Co-fondatrice et CEO d’Ejara et Margaret Entrepreneure Afrique 2023.

Trois femmes africaines remporteront le prix pour leur capacité à repousser les limites de l’innovation, faisant de leur leadership une avancée tant économique que sociétale. Elles seront accompagnées pendant un an dans le cadre du programme d’accélération de croissance de la JFD

La JFD renforce son programme d’accélération de croissance internationale d’une valeur totale d’un million d’euros. Ce programme ambitieux d’un an dédié aux lauréates du prestigieux prix les Margaret vise à accroître leur visibilité médiatique renforçant ainsi leur positionnement sur la scène internationale. Elles bénéficieront d’un accès privilégié à un réseau professionnel de premier plan, favorisant ainsi les opportunités de partenariats et de collaborations et connexions vers des investisseurs potentiels pour soutenir leur expansion. Une initiative soutenue par tous les partenaires de la JFD pour propulser les lauréates vers un succès international durable.

Le jury  présidé par Delphine Remy-Boutang, Fondatrice  JFD et Arver, était composé de : Nelly Chatué-Diop, Ejara et Margaret 2023 · Mohamadou Diallo, CIO Mag · Grace Loubassou, Canal+ International · Sylvain Makaya, Eurazeo et Fonds Souverain de Djibouti · Adama Mariko, AFD & FICS · Douglas Mbiandou, 10.000 Codeurs et Camélia Ntoutoume-Leclercq, Ministre de l’Education Nationale du Gabon.

Découvrir l’ensemble des finalistes : https://www.joinjfd.com/prix-les-margaret/

Mediakit : https://bit.ly/MediakitJFD2024  

À PROPOS DE LA JFD

La JFD est un accélérateur international de croissance fondé en 2012 par Delphine Remy-Boutang. Forte de son engagement à l’échelle internationale, la JFD réunit des organisations publiques, privées et médiatiques en Europe, en Afrique et au Canada autour de trois piliers : éducation, rôles modèles et financement. Sa mission est de contribuer à la construction d’une société où les femmes jouent un rôle central en faisant émerger de nouveaux leaders. En 12 ans, la JFD est devenue un accélérateur de croissance incontournable pour les femmes qui osent relever des défis technologiques audacieux et misent sur des innovations de rupture pour changer le monde. La JFD est également un cercle de réflexion dynamique, apportant des réponses concrètes aux enseignements tirés de ses études annuelles. Son portefeuille d’actions concrètes comprend le Prix les Margaret, la Fondation Margaret, le JFD Club, le Mouvement des Chemises Blanches, le JFD Manifeste pour un monde digital inclusif, ainsi que son premier ouvrage sorti en 2021 Elles changent le monde. Son deuxième ouvrage paraîtra aux Éditions Flammarion en 2024.  La JFD a créé un réseau d’affaires international de plus de 50 000 personnes, a formé plus de 10 000 talents, touché 20 millions de personnes à travers le monde et a accéléré la croissance de plus de 1 000 startups tech en Europe, en Afrique, et au Canada. http://www.joinjfd.com   


ANNEXE

Finalistes Afrique Prix les Margaret 2024

12ème Promotion “Championing Women”

Catégorie Entrepreneure 

Mumbe MWANGANGI, Co-fondatrice & CEO  Nyansapo AI – Une plateforme utilisant  l’IA pour optimiser l’apprentissage scolaire – (Kenya)

Mumbe Mwangangi est la cofondatrice de Nyansapo AI.

Sa passion pour l’équité en matière d’éducation l’a amenée à collaborer avec des agences gouvernementales, des ONG et des écoles, unissant les parties prenantes dans la poursuite d’un objectif commun.

Nyansapo AI utilise l’intelligence artificielle pour faciliter l’apprentissage et améliorer les compétences en lecture, écriture et calcul des élèves du primaire.

LinkedinTwitter

Damilola ADEYEMI, Co-fondatrice & CFO D-OlivetteUn biosystème hybride pour vulgariser l’accès à l’énergie propre  – (Nigéria)

Damilola Aminat, est fondatrice et directrice financière de D-Olivette. Elle a remporté plus de 10 prix et distinctions nationaux et internationaux dans le domaine de l’agriculture durable et des énergies renouvelables. et l’autonomisation des femmes de l’ONU, de l’IEEE, de la SIDA, de la GIZ, du gouvernement français et de la British Royal Academy of Engineering, entre autres.

D-Olivette fabrique et installe un biosystème hybride pour les ménages, les fermes et les communautés hors réseau afin de générer quotidiennement jusqu’à 10 000 m³ de biogaz et au moins 50 kg de biolisier à partir de déchets organiques.

Catégorie Intrapreneure 

Aissatou Ami TOURE, Directrice Générale

YASSIRDes solutions avec une approche de finance inclusive pour renforcer la mobilité et optimiser les dépenses de transports et d’alimentation – (Sénégal)

Aissatou Ami Touré est une figure marquante de la finance digitale au Sénégal.

Son parcours, débuté en 2013 en tant que stagiaire assistant le chef produit chez Tigo Cash (Free Money), est marqué par une progression rapide. En moins de trois ans, elle est devenue Operations Manager chez Tigo Cash. En 2016, elle rejoint la banque panafricaine en qualité de Head of Mobile Banking pour le lancement de Ecobank Mobile. En 2018, évoluant comme Head of Mobile Banking and Remittance, elle est responsable de la stratégie de développement du service de mobile banking, de la gestion des offres de transfert d’argent et de l’écosystème de monnaie électronique.

Yassir propose des solutions qui simplifient l’accès aux besoins primaires tels que le transport, la livraison de repas et de courses. En favorisant des partenariats, la plateforme contribue à la création d’emplois, notamment dans la technologie et le marketing, tout en soutenant les entreprises locales. Les solutions d’Aissatou permettent d’étendre l’impact de Yassir avec des services financiers numériques, et de renforcer son engagement envers la finance inclusive, contribuant ainsi au développement économique local tout en connectant les communautés.

Linkedin

Bukunola BOLAJOKO, Project Researcher chez 1101 Technologies

Une technologie qui révolutionne le captage et l’utilisation du carbone recyclé dans les cadres industriels (Nigéria)

Bukunola BOLAJOKO possède une expérience extensive en tant que planificateur mécanique et inspecteur chez Lafarge Africa Plc.

Elle est engagée dans les projets de recherche et développement d’Adamantine Energy Group, en particulier dans la gestion de partenariats privé-public et dans la direction de l’équipe R&D.

Son projet porte sur l’utilisation d’un processus de carbonatation minérale sous-jacent, qui permet d’obtenir du dioxyde de carbone (CO2) à partir de divers processus et intégrer le carbone capturé dans des matériaux pour le réutiliser dans une production ultérieure.

Linkedin

Catégorie Junior 

Abigail IFOMA · 16 ans

Un système de prise en charge et de surveillance de malades des déserts médicaux (Cameroun)

Abigail Ifoma est passionnée par les STEM.

Elle a  participé à de nombreuses activités telles que AI family challenge, tech girls et également au premier défi mondial 2023.

MIA My intelligent assistant aide à la collecte et à la surveillance des signes vitaux tels que la température corporelle, la pression artérielle et la fréquence cardiaque.

Seynabou KANE  ·  17 ans

Une application qui automatise le processus de tri de déchets ménagers (Sénégal)

Seynabou KANE est élève en classe de 1ere S1 à l’Institut Sainte Jeanne D’Arc de Dakar. Elle compte poursuivre mes études dans le domaine de l’informatique et la technologie pour devenir ingénieur développeur. Préoccupée par la question environnementale, elle voudrait utiliser les moyens technologiques pour y apporter des solutions.

Le projet Mbal-It Connecté utilise la reconnaissance visuelle des objets et l’intelligence artificielle et les objets connectés pour automatiser le processus de tri des déchets ménagers.

Pin It on Pinterest