La nigériane 9mobile cherche un nouvel acquéreur

(CIO Mag) – Selon le site d’information Reuters, la banque Barclays Africa examine des offres publiques d’achat de cinq acheteurs potentiels pour la compagnie nigériane 9mobile très endettée. Cette dernière (la banque) fera une recommandation à la société de télécommunication.

9mobile, connu sous le nom d’Etisalat Nigeria, a contracté un prêt syndiqué de 1,2 milliard de dollars auprès d’un groupe de 13 banques locales en 2013, mais a eu du mal à rembourser en 2017, forçant ses prêteurs à intervenir. La banque centrale est alors intervenue pour empêcher les créanciers de le mettre sous séquestre, entraînant un changement de conseil d’administration et de direction, ainsi que le changement de nom de la société.

Depuis que ses problèmes d’endettement se sont manifestés, 9mobile, le quatrième opérateur du pays, a rapidement perdu des abonnés. En octobre, ses utilisateurs étaient au nombre de 17,1 millions, ce qui représente une part de marché de 12,2%, contre 20 millions l’an dernier, a indiqué l’autorité de régulation des télécommunications. A cet effet, la crise a forcé la société mère Etisalat à mettre un terme à son accord de gestion avec l’entreprise nigériane et à céder sa participation de 45% à un fiduciaire après l’intervention de la banque centrale. Le groupe sud-africain MTN, leader du marché, détient 36,1% du marché au Nigeria.

Youcef MAALLEMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *