« M-Vaccin Côte d’Ivoire » : Orange et Gavi s’associent au Ministère de la Santé pour relever le taux de vaccination des enfants

(CIO Mag) – Afin de réduire le nombre d’enfants qui ne reçoivent pas de vaccins parce qu’ils vivent dans des zones éloignées des centres de santé ou difficiles d’accès, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique de la Côte d’Ivoire a opté pour l’utilisation de la téléphonie mobile dont le taux de pénétration dans le pays est estimé à plus de 100% de la population.

Dans le cadre du projet « M-Vaccin Côte d’Ivoire » associant l’opérateur télécoms Orange et Gavi, l’Alliance du Vaccin, des messages vocaux et SMS ciblés en langue locale seront envoyés aux parents et communautés pour appuyer la sensibilisation sur l’importance de la vaccination et leur rappeler les séances de vaccination de leurs enfants. Toute chose qui aura pour conséquence un relèvement du taux de couverture vaccinale.

800 000 enfants ciblés

En vertu de ce programme, une application mobile baptisée M-Vaccin sera mise à disposition des agents de santé pour leur permettre de saisir les données vaccinales sur les communautés ainsi qu’un suivi plus rapproché du couple mère-enfant.

Le projet « M-Vaccin Côte d’Ivoire » a été conclu à Davos lors du Forum économique mondial. Il vise plus de 800 000 enfants, s’étendra « sur cinq ans et sera déployé dans les 29 districts de Côte d’Ivoire où les taux de couverture vaccinale sont inférieurs à la moyenne nationale et où les taux d’abandon sont très élevés (>10 %) », annonce un communiqué.

5,47 millions de dollars US

Coût du programme : 5,47 millions de dollars US (près de 3 milliards de FCFA) pourvus à 50% par Gavi Matching Fund, un mécanisme financé par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Pour Bruno Mettling, Directeur Général Adjoint du Groupe Orange en charge de Zone Afrique et Moyen-Orient, ce partenariat est innovant parce qu’il se sert de « la puissance des outils numériques pour soutenir les populations les plus isolées » à la fois dans le domaine de la santé mais aussi dans d’autres secteurs.

Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin, est convaincu que les messages envoyés par voie électronique « devraient avoir un impact important et entraîner une augmentation des taux de couverture » vaccinale.

Pour le Dr Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de la Côte d’Ivoire, la solution « M-Vaccin Côte d’Ivoire » apporte une valeur ajoutée à la vaccination nationale dans la mesure où elle « va également permettre un suivi rapproché des femmes enceintes et des enfants ».

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *