La Région parisienne, championne d’Europe de l’entrepreneuriat ?

L’Ile-de-France est un terreau fertile pour l’innovation et particulièrement la Seine-St-Denis. Reconnu pour sa diversité culturelle, ce département situé à l’Est de Paris regorge de talents qui font la fierté de la France et des communautés qui la composent.

(Cio Mag) – La Seine-St-Denis est une réelle terre d’innovations et d’entrepreneuriat. Une observation de terrain qu’est venue corroborée une étude de la BPI qui plaçait le département dans le TOP 3 des départements les plus prolifiques en terme de création d’entreprises en France. Il n’est seulement devancé par le Val-de-Marne – qui présente des caractéristiques similaires – et Paris. C’est ce constat qui a poussé Incub’innov et son responsable Tariq Boutoustous à tenir un Bootcamp dédié à ce sujet du 1er au 5 février prochain en ligne. «Des formations seront organisées. Nous mettrons en place des échanges d’expériences avec des chefs d’entreprises reconnus dans leur domaine. Cela permettra aux entrepreneurs de mieux cerner les difficultés auxquels ils devront faire face», explique-t-il. Au total, ce seront près d’une trentaine de candidats qui seront retenus à l’issue d’études de dossiers suivi d’entretiens. «L’objectif est d’accorder la chance à tous les profils sans distinctions. C’est par l’entrepreneuriat qu’on crée de la richesse». Un message qui est reçu 5/5 par les partenaires historiques de l’association Bond’innov qui se sont également joint au projet. «Tous les partenaires liés à la création d’entreprises implantés en Seine-Saint-Denis seront présents. C’est un marqueur fort de leur engagement envers notre territoire», poursuit Tariq Boutoustous.

Un vrai boom entrepreneurial en France

C’est un projet qui tient à cœur à Tariq Boutoustous et toute l’équipe d’incub’innov. «Nous sommes à Bondy. Et s’il est exact que nous sommes très orientés sur l’axe Nord-Sud avec l’Afrique. Nous revendiquons aussi notre ancrage territorial  en Seine-St-Denis», affirme-t-on au sein de l’équipe. Car, si beaucoup d’habitants de ces territoires entretiennent un lien très étroit avec l’Afrique – beaucoup préfèrent démarrer leur activité entrepreneuriale au sein d’un écosystème qu’ils maîtrisent déjà. Si Incub’innov s’est lancé dans ce pari audacieux, c’est que l’équipe pressent un accroissement du mouvement entrepreneurial. «Nous sommes l’un des départements les plus jeunes de France avec de fortes inégalités socio-économiques qui, paradoxalement, constitue une formidable source de détermination et de débrouillardise», décrypte-t-on au sein de l’association Bond’innov.  S’il est encore trop tôt pour prédire l’avenir, leur analyse semble tenir la route y compris sur un plan national. Selon une récente étude par l’INSEE, 850 000 entreprises ont été créées en 2020 dans le pays – principalement des micro-entreprises – soit une hausse de 35 000 créations entre 2019 et 2020.

Casbi RUDY

1 commentaire

  1. Comment faire pour bénéficier un soutien financier et technique en tant qu’Eurafricain, Secrétaire général de l’organisation Solidarité Internationale issue de Migration comorienne de France et d’Europe, chef du service de communication orientation relation publique de l’université des Comores.

LAISSER UN COMMENTAIRE