La solution E-Agribusiness lancée à Lomé

(CIO Mag) – Premier prix du “Hackathon AgriPME 2017” organisé lors de l’IT Forum 2017, avec l’appui de CIO MAG à Lomé, E-Agribusiness est lancé depuis ce mercredi 10 mai 2017. Solution technologique pour le secteur agricole, l’E-Agribusiness constitue un pont entre producteurs, consommateurs et commerçants grâce aux TIC. C’est dans une salle bondée de monde que la solution a été présentée au public. Un outil qui va « révolutionner » l’agriculture togolaise, selon les acteurs de la chaîne agricole.

C’est ce qu’on peut appeler un résultat concret de l’IT Forum de Lomé. Le projet E-Agribusiness était le lauréat du Hackathon AgriPME organisé à Lomé dans le cadre de l’IT Forum du 31 mars dernier. Le projet avait été primé à hauteur de 1 million de francs CFA. Deux mois plus tard, en phase opérationnelle, il a été présenté ce mercredi 10 mai au public. Avec cinq canaux, l’équipe à Edeh Dona Etchri propose des solutions innovantes au monde agricole, aux consommateurs, aux commerçants des produits agricoles, d’une part, et à l’Etat et ses partenaires, d’autre part .

D’abord, par SMS disponible sur tous les téléphones, de toute catégorie et de toute génération. Avec les opérateurs mobiles, E-agribusiness développe une plateforme permettant de jouir des services E-Agribusiness basée sur la messagerie traditionnelle. Il y va de même par le canal de l’USSD. Plus avancée, la solution prévoit une application mobile “e-agribusiness” disponible sur android, windows et iOS ; un site web www.e-agribusiness.com et enfin, un centre d’appels en langues locales (avec le numéro court 8686 qui sera disponible avec les opérateurs de la téléphonie mobile).

« E-Agribusiness se donne pour objectif de trouver de nouveaux débouchés aux agriculteurs qui ont la peine à écouler leurs productions ; ceux-là qui sont dans les zones reculées sans informations de météo pour les bonnes décisions. C’est à ces problèmes que nous proposons des solutions en langue locales, mais aussi les acheteurs qui cherchent à savoir où se trouvent les produits pour aller les prendre. Il y a aussi des informations dont l’Etat a besoin pour prendre rapidement des décisions ». La solution est ainsi résumée par son promoteur, Edeh Dona Etchri. Il précise que les souscriptions et publications sont gratuites sur les canaux web (application, site web ou encore réseaux sociaux). Cependant, l’opération coûtera 250 FCfa à la souscription par l’USSD.

E-Agribusiness est une solution vaste. A son lancement, l’application mobile et le site web sont déjà opérationnels. Dans quelques jours, l’USSD et le centre d’appel seront mis en marche ; le tout avec des supports médias pour la vulgarisation. Une fois les agriculteurs enregistrés, leurs publications par via l’un des cinq canaux seront modérées puis ventiler par SMS, et/ou par mail aux autres acteurs de la chaîne. La solution devra aussi délivrer aux agriculteurs des informations météo orientées vers leurs champs ; de même que des conseils.

Le monde agricole adopte

Le Secrétaire Général de la coordination togolaise des organisations paysannes et de productions agricoles (CTOP) est le premier convaincu par ce projet. S’il a promis relayer l’information aux membres de sa fédération –ndlr : le CTOP compte plus de 50 mille membres- c’est parce qu’il pense que : « C’est du concret et dans un futur proche une nouvelle ère s’ouvrira pour l’agriculture togolaise ». Pour Ayefoumi Olou Adara, « c’est un projet innovant ». Selon le SG du CTOP, ce sera un soulagement pour les agriculteurs qui souffrent pour écouler les excédents agricoles, occasionnant des pertes. Ce qui réjouit les acteurs, c’est aussi l’instantanéité des services, le lien direct créé entre les acteurs de la chaîne sans interférence de tierce partie. Pour la CTOP, c’est une aubaine pour l’augmentation des revenus de l’agriculteur au Togo.

A la cérémonie de lancement, le ministère de l’Agriculture s’est réjoui de la contribution pour l’autosuffisance alimentaire au Togo. « Les TIC appliqués au secteur agricole est une opportunité pour générer des emplois. Le projet e-Agribusiness ne peut être qu’adopter par tous les acteurs du secteur », a déclaré le représentant du ministère de l’agriculture. Le ministère y voit une solution au problème d’acheminement des informations liées au secteur agricole.

Au ministère de l’économie numérique, c’est un soulagement de voir aboutir ce projet primé dans le cadre d’un projet lancé par ledit ministère. Tsatsou Fiadjoe, conseiller technique, présentant de la ministre de l’économie numérique a transmis les félicitations de son ministre à toute l’équipe du projet. Pour lui, « c’est une initiative qui contribue à faciliter l’éclosion de l’économie numérique au Togo ».

E-agribuiness reste donc la bourse numérique du monde agricole au Togo et un système d’information où sont effectuées des transactions (propositions et achats de produits agricoles) en temps réel ; tout en libérant des données qui puissent aider les décideurs à définir les meilleures décisions stratégiques pour le développement du secteur agricole.

Souleyman TOBIAS, Lomé

Tobias carlos

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *