L’ARCEP plafonne les tarifs d’accès aux codes USSD au Togo

(Cio Mag) – L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) du Togo siffle la fin de l’anarchie. Elle fixe désormais un plafond pour les tarifs d’accès aux codes USSD à 3 FCFA HT. Les opérateurs télécoms en faisaient à leur guise jusque-là !

Les prix pratiqués par Atlantique Télécom Togo (Moov-Togo) et Togo Cellulaire étaient des plus élevés dans la sous-région. L’ARCEP, dans un communiqué rendu public le 10 décembre 2020, a fustigé « le coût très élevé de la session USSD, pratiqué au Togo par les deux opérateurs de téléphonie mobile ». Ce coût de 100 FCFA HT est donc ramené à 3 FCFA HT, par une décision en date du 23 novembre 2020.

Pour motiver sa décision, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a procédé à une enquête. Elle révèle qu’au Bénin, Atlantique Télécom facture le service USSD à 2, 38  FCFA HT. Free Sénégal (du groupe Axian auquel appartient Togo Com dont la filiale est Togo cellulaire) prélève 5 FCHA HT.

Ainsi donc, par décision N°038/ARCEP/DG/20, l’autorité de régulation fixe les plafonds des tarifs applicables par les opérateurs de communications électroniques mobiles pour l’accès des prestataires de services aux codes USSD. En son article 4, la décision précise que les tarifs ne sauraient dépasser 250.000 FCFA HT pour les frais d’accès ou de raccordement à la plateforme USSD ; 150.000 FCFA pour les frais annuels de maintenance.

Cette décision « est conforme à la vision portée par le gouvernement qui entend faire du digital un véritable levier de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations, grâce à la fourniture des services à valeur ajoutée », précise l’ARCEP. L’autorité de régulation espère que cette baisse des prix stimule l’entrepreneuriat numérique au Togo. Elle s’entend donc à une ouverture de ce secteur, entre autres, au secteur bancaire pour une accélération des mécanismes d’inclusion financière.

Souleyman Tobias, Lomé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *