Le Bénin recrute un gestionnaire pour la SBIN

0
1450

Le gouvernement béninois recherche, par le biais d’un avis d’appel d’offres international, un partenaire pour gérer la Société Béninoise d’Infrastructures Numériques (SBIN), une entreprise de patrimoine détenant des infrastructures fixes de communications électroniques.

(CIO Mag) – Le Bénin poursuit irrémédiablement ses programmes de réformes dans le secteur des communications électroniques. D’ores-et-déjà, le pays enregistre des avancées significatives pour s’être doté d’un réseau métropolitain de 450 km de FO et de deux cœurs de commutation par paquet IMS-core installés en 2018, deux points d’atterrissement de câbles sous-marins SAT3 et ACE, un data center Tier 3 en cours de construction, etc.

Pour favoriser la mise en œuvre de son projet Smart Gouv, l’Etat béninois a adopté en conseil des ministres du 12 décembre 2018, les statuts de la SBIN SA dont les membres du conseil d’administration ont été nommés par décret n°2018-572, le 19 décembre 2018. Cette nouvelle entité reçoit les infrastructures déployées dans le cadre du Programme de Renforcement des Structures centrales de Gouvernance (PRSCG) qui avait « pour finalité d’instaurer une meilleure gestion de l’information au sein de l’administration publique et de contribuer à la mise en œuvre de sa dématérialisation pour la rendre intelligente (smart gouv) », renseigne le site www.beninrevele.com.

Critères de choix

Résolument tourné vers la dépolitisation de l’administration publique pour une meilleure gouvernance, le Bénin recherche un partenaire pour gérer et développer les activités d’exploitation des infrastructures fixes de communications électroniques de la SBIN. En effet, il s’agit d’une entreprise de patrimoine ayant pour missions de recevoir des actifs sains de communications électroniques fixes provenant de BTI, BTS et Libercom ; et d’un data center qui va héberger les services de l’administration intelligente.

Pour assurer ces charges, le Bénin sollicite la candidature de partenaires jouissant d’une expérience internationale avérée pouvant faciliter l’obtention de financements nécessaires aux investissements préalablement identifiés. Ce dernier peut être un opérateur de communications électroniques fixes, une entité gérée par un opérateur ou une organisation spécialisée dans la gestion des infrastructures numériques. Le dépôt des candidatures est fixé au 25 septembre au plus tard et une liste des partenaires pré-qualifiés sera publiée dès le 11 octobre 2019.

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here