Le chercheur Samir Amin invite les médias africains à plus de rigueur dans le traitement des informations

(CIO Mag) – Le travail des journalistes est incontournable et le rôle des acteurs dans l’instauration d’une démocratie est non négligeable d’où l’intérêt de faire preuve d’un professionnalisme avéré. L’universitaire et chercheur franco-égyptien Samir Amin (photo) a invité les professionnels africains des médias à faire preuve de « plus de rigueur et de méfiance » dans le traitement qu’ils font des informations de deuxième main.

Ces propos ont été tenus devant des étudiants en journalisme et quelques responsables de media. C’était au cours d’une conférence publique organisée mercredi 14 février 2018 au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’information (CESTI) de Dakar. M. Amin intervenait sur « la mondialisation dans ses formes contemporaines ».

Observant le fonctionnement des médias, et voyant qu’au regard de la manière dont ils fonctionnent actuellement, M. Amin a laissé entendre que ces medias « sont intégralement subordonnés aux classes dirigeantes ».

Pour Samir Amin, « c’est toujours la même chose qui est dite et reprise par les autres sans au préalable une domestication ». Le chercheur a saisi l’occasion pour lancer un appel aux médias africains à cultiver « l’esprit critique pour mieux discerner le fait du commentaire dans les médias occidentaux ».

Joe Marone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *