Les régulateurs télécoms de la CEDEAO réunis à Abidjan pour parler « Qualité de services »

0
1437
© APA

(CIO Mag) – Éternelles pommes de discorde entre acteurs du secteur des télécommunications et consommateurs, la qualité de services (QoS) et la qualité d’expérience (QoE) fournies dans l’espace CEDEAO, appelée « Corridor ouest », sont au centre de l’atelier qui réunit depuis ce lundi 16 juillet à Abidjan (Côte d’Ivoire), les régulateurs télécoms des quinze pays membres de la zone, plus la Mauritanie, formant l’Assemblée des régulateurs de télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (ARTAO).

La réunion s’étendra sur quatre jours et permettra aux régulateurs télécoms de la sous-région d’actualiser les lignes directrices de gestion de la qualité de services, à l’aune d’une étude réalisée avec le soutien de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Régulation collaborative

Puisqu’il est question ici de fournir une meilleure expérience au consommateur, qu’il se trouve dans un pays ou dans un autre du « Corridor ouest », il s’agira surtout pour les gendarmes des services de télécommunications de faire évoluer les indicateurs de contrôle. Non seulement en parlant le même langage mais aussi en adoptant la posture du régulateur collaboratif plutôt que celle du régulateur répressif.

C’est en tous cas ce qu’a souhaité le Secrétaire exécutif de l’ARTAO, El hadj Maman Laminou. « Le secteur étant un secteur dynamique, la réglementation doit être aussi dynamique pour faire face aux enjeux qui se présentent au quotidien (…) C’est pour cela que nous essayons de prévenir pour qu’il n’y ait pas de coercition entre nous et les acteurs qui sont dans le secteur », a-t-il déclaré.

Maintes fois décriée, la mauvaise qualité de services ne doit pas entraver la mise en place du free roaming dans la zone CEDEAO. Là aussi, il importe de rassurer les consommateurs de la qualité des réseaux de télécommunications. « Notre rôle en tant qu’autorité de régulation, c’est de permettre au consommateur de bénéficier de bons services », a affirmé le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), Bilé Diéméléou.

A. AKEKO
Source : APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here