Machine learning : après AlphaGo, voici AlphaStar

0
572
Image capture du jeu starcraf II, image DeepMind.

(CIO Mag) – Alphastar, l’intelligence artificielle de DeepMind, filiale de Google, a fait sensation en battant deux professionnels du jeu startcraft II. C’est un jeu initié pour défier l’intelligence humaine. Dans un article publié après ce résultat obtenu en décembre 2018, DeepMind a promis sortir bientôt la fiche technique d’entrainement de cette IA. Mais en attendant, la filiale de Google explique le choix de Startcraft II. Ce jeu est considéré « comme l’un des jeux stratégiques en temps réels les plus difficiles et (…) s’est imposé par consensus comme un « grand défi » pour la recherche sur l’IA ».

« Le 19 décembre, AlphaStar a remporté une victoire décisive face au Grzegorz « MaNa » Komincz, de l’équipe Liquid, 5-0, à la suite d’un match de référence contre son coéquipier Dario « TLO » Wünsch. Les matches se sont déroulés dans des conditions professionnelles (…) sur une carte en échelle de compétition et sans aucune restriction de jeu », informe DeepMind sur son site. Un résultat qui vient donner de l’ardeur aux chercheurs. L’ambition de Google à travers ce projet piloté par DeepMind (ndlr : rachetée début 2014 par Google), c’est d’aller bien au-delà de la simple démonstration. Le but, étant de transférer dans le réel les résultats des performances de ces IA, en solutionnant des difficultés complexes de la vie courante.

« Le problème fondamental de la prévision complexe sur de très longues séquences de données (ndlr : l’une des caractéristiques du jeu starcraft) apparaît dans de nombreux défis du monde réel, tels que la prévision météorologique, la modélisation du climat, la compréhension du langage, etc. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de pouvoir réaliser des avancées significatives dans ces domaines grâce aux enseignements et aux développements tirés du projet AlphaStar », soutient l’équipe des chercheurs AlphaStar. Raison pour laquelle, depuis 2016, après la victoire de AlphaGo, la firme a mis le cap sur des recherches plus complexes, font observer aussi nos confrères de « developpez.com ».

A en croire DeepMind, Alphastar est le fruit d’une longue collaboration. Il est issue « des percées en ingénierie et en algorithmes » appliquées au « plus grand ensemble de répliques de jeux anonymisées jamais publiées » ; des données open source (PySC2) publiées avec Blizzard, la société californienne de développement de jeux vidéo.

A noter aussi qu’AlphaStar a essentiellement procédé par apprentissage massive, par imitation des « stratégie utilisées par les joueurs de l’échelle Starcraft », souligne DeepMind.

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here