Madagascar : vers la réforme du cadre règlementaire du secteur des télécommunications 

« Les questions relatives aux licences permettant aux opérateurs télécoms de se mettre en concurrence sur tous les segments de marché » étaient au menu d’une réunion de travail, tenue ce mercredi 21 mars, entre la Banque mondiale, les opérateurs de la téléphonie mobile et le ministère du développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications (MDNTP).

(Cio Mag) – Madagascar se lance dans la réforme du cadre réglementaire de son secteur des télécommunications. Au cours d’une réunion d’échange entre la Banque mondiale, les opérateurs de la téléphonie mobile, le ministère malagasy du développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications a fait des « propositions d’évolution sur le régime de l’interconnexion et de l’accès à la connexion internet ».

Réduire la fracture numérique

En effet, la proposition du MDNTP pourrait contribuer au renforcement de « la régulation des tarifs de l’interconnexion et de l’accès à la connexion internet », d’autant plus que l’île fait encore face à la fracture numérique. Seulement « 22,3 % de sa population était connectée à internet », selon une étude menée par We Are Social et Kepios sur l’usage de l’internet au monde en 2022.

La délégation de la Banque mondiale, les opérateurs de la téléphonie mobile et le ministre du développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications. ©MNDPT

Cette réunion tripartite a servi de cadre d’échange sur « l’état des lieux du régime des licences et des déclarations des opérateurs qui ne permettent pas encore d’instaurer une libre concurrence sur tous les segments du secteur de la télécommunication », explique le communiqué du MNDPT. Elle a jeté aussi une base solide dans la mise en place d’une politique transparente de l’accès et du service universel permettant à chaque opérateur de la téléphonie mobile de choisir son mode contribution et du principe de la permanence des réseaux, de la qualité de service, du renforcement des pouvoirs et des capacités du régulateur.

Notons que le Madagascar s’apprête à accueillir la douzième édition des Assises de la Transformation Digitale en Afrique (ATDA) qui aura lieu du 18 au 20 mai 2023 à Antananarivo. Un rendez-vous à l’échelle continentale organisé par le magazine panafricain Cio Mag en partenariat avec le MNDPT autour du thème : « Capital humain : catalyseur d’un écosystème numérique africain performant ».

Enock Bulonza

Tech Journaliste et correspondant de CIO MAG en RDC

View All Posts