Maroc – RGPD : « Envoyer un signal fort aussi bien aux autorités qu’aux marchés européens »

1
876
Mounim Zaghloul, Membre du Bureau de la Fédération des Technologies de l'Information, des Télécommunications et de l'Offshoring (APEBI), et Executive partner de Consilium . Image: Dr

(Cio Mag) – Mounim Zaghloul, Membre du Bureau de la Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), et Executive partner de Consilium revient dans cet entretien sur le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) en vigueur en Europe. Un entretien en trois points dont voici la teneur.

L’entrée en vigueur du RGPD a-t-elle eu un impact sur le secteur de l’Offshoring au Maroc ? Si oui, lequel ?

Il est encore tôt pour faire un bilan de l’impact de RGPD sur le secteur de l’Offshoring puisqu’il est effectivement applicable que depuis le 25 Mai 2018. Toutefois, l’ensemble du secteur de l’Offshoring s’est mobilisé avec la CNDP et l’APEBI pour sensibiliser les différents acteurs et démarrer leur processus de mise en conformité par rapport à ce règlement dès novembre 2017.

Comment l’APEBI d’une part et les pouvoirs publics d’autre part, ont-ils accompagné les entreprises du secteur suite à cette nouvelle donne ?

L’APEBI travaille activement avec la CNDP, le Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique ainsi que plusieurs acteurs publics et privés pour mobiliser les entreprises concernées directement ou indirectement par le règlement à travers l’organisation de plusieurs sessions de sensibilisation ainsi que des ateliers pratiques en présence d’experts marocains et européens.

Menace ou opportunité ? Que reste-t-il à faire pour que le Maroc tire profit de l’entrée en vigueur du RGPD et comment ?

La vision de l’APEBI et son engagement sur le sujet s’inscrivent dans une dimension positive et constructive pour en faire une réelle opportunité pour l’ensemble du secteur en encourageant les entreprises à entreprendre rapidement leur démarche de conformité d’une part et de travailler, d’autre part, avec la CNDP et les autorités marocaines sur la convergence de la loi 09-08 avec le RGPD afin d’envoyer un signal fort aussi bien aux autorités qu’aux marchés européens.

 

Amine MERNISSI

Entretien paru dans CIO Mag N°53 Juillet/Août 2018

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here