Monnaie électronique : Julaya lève 5M$ pour développer ses opérations en Afrique de l’Ouest

Déjà active dans la monnaie électronique, la fintech Julaya, basée en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en France vient de lever 5 millions de dollars sur le marché financier. Une opération menée par le fonds de capital-risque européen Speedinvest.

(Cio Mag) – Avec ce financement, la Startup va accélérer son développement en Afrique de l’Ouest pour accompagner sa forte croissance, avec l’ouverture de bureaux au Bénin, au Togo et au Burkina Faso et le recrutement des talents et d’accélérer le développement des produits. Dans son activité, Julaya apporte beaucoup de solutions aux entreprises africaines dans les paiements et encaissements de manière transparente via un compte digital. Elle permet par exemple, aux entreprises, d’effectuer des paiements de masse vers les comptes mobile money et mobile banking, faire leurs dépenses professionnelles avec une carte prépayée, et importer leurs transactions dans leurs systèmes comptables. La plateforme Julaya permet également aux entreprises d’améliorer leur efficacité opérationnelle en digitalisant les paiements vers leurs salariés et leurs fournisseurs non bancarisés.

La fintech vient de lancer la solution “Cash & Collect” qui aide les entreprises, notamment du secteur retail, à effectuer des encaissements rapides et sécurisés. Aujourd’hui, plus de 500 start-ups, PME, grandes entreprises et institutions gouvernementales, comme Jumia le géant africain du e-commerce, utilisent Julaya pour payer leurs partenaires. Par ailleurs, la fintech aide les entreprises africaines à faire des paiements et des encaissements de manière transparente via un compte digital.

Avec la plateforme Julaya, les entreprises africaines peuvent effectuer des paiements de masse vers les comptes mobile money et mobile banking, faire leurs dépenses professionnelles avec une carte prépayée, et importer leurs transactions dans leurs systèmes comptables. La source précise également que Julaya permet aux entreprises d’améliorer leur efficacité opérationnelle en digitalisant les paiements vers leurs salariés et leurs fournisseurs non bancarisés.

Pour Mathias Léopoldie, CEO & cofondateur, les entreprises africaines veulent améliorer leur rentabilité. Et dans cette dynamique, leur digitalisation financière est une des étapes les plus importantes afin de développer leur activité. « 90% des paiements sont encore effectués en espèces sur le continent, et Julaya est fière de faire partie du paysage fintech qui aide les entreprises à être plus performantes », a-t-il déclaré.

Un nouvel outil pour les encaissements sécurisés

Dans cette dynamique d’expansion, la fintech vient de lancer la solution “Cash & Collect” qui aide les entreprises, notamment du secteur retail, à effectuer des encaissements rapides et sécurisés. Aujourd’hui, plus de 500 start-ups, PME, grandes entreprises et institutions gouvernementales, comme Jumia le géant africain du e-commerce, utilisent Julaya pour payer leurs partenaires. Pour Enrique Martinez-Haussmann, directeur chez Speedinvest, dans un environnement où le paiement est de plus en plus complexe en Afrique francophone, la technologie de Julaya change fondamentalement la façon dont les entreprises fonctionnent. « Quant à l’avenir, le potentiel de la technologie de Julaya va bien au-delà de ses capacités de paiement, ayant l’opportunité de devenir un partenaire bancaire proche pour les entreprises en Afrique de l’Ouest », a-t-il ajouté.

Mamadou Diop