MTN Group accusé de fraude fiscale en Afrique de l’Ouest où il envisage de céder certaines opérations

Alors qu’il envisage de céder certaines de ses opérations en Afrique de l’Ouest, MTN Group est accusé de n’avoir pas déclaré la totalité de ses revenus dans un pays de cette région.

(Cio Mag) –  La multinationale sud-africaine MTN Group est accusée de fraude fiscale par la Ghana Revenue Authority (GRA). Il lui est reproché d’avoir sous-déclaré ses revenus d’environ 30% entre 2014 et 2018. Après constatation par la GRA, une facture de 773 millions de dollars pour arriérés d’impôts, comprenant les pénalités et les intérêts, a donc été remise à MTN Ghana.

Une décision que la filiale ghanéenne de l’opérateur international sud-africain n’a pas manqué de contester. Dans un communiqué repris par Reuters Africa, MTN Group affirme que les taxes dues au cours de la période indiquée ont bel et bien été payées.

L’émission de cette facture intervient pratiquement un mois après les informations de Bloomberg révélant que MTN Group examine en interne la possibilité de céder certaines de ses opérations en Afrique de l’Ouest.

Le média précise que le Ghana et le Nigeria, les principaux marchés de MTN dans la zone, ne sont pas concernés par ce projet qui serait encore à ses premières phases. Outre ces deux pays, la présence ouest-africaine de MTN Group s’étend à la Guinée-Bissau, au Bénin, au Liberia et à la Côte d’Ivoire.

Anselme AKEKO

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste économie numérique ivoirien
Correspondant en Côte d'Ivoire
2e Prix du Meilleur Journaliste Fintech Afrique francophone 2022 d'AMA Academy Awards.
En savoir plus

View All Posts