Nigéria : bientôt une TVA controversée de 5% sur le e-commerce

0
711

Dans le cadre d’une inclusion de l’économie numérique et l’élargissement de la trésorerie nationale, le Federal Inland Revenue Service (FIRS), l’autorité fiscale nigériane envisage une déduction de 5 % de TVA sur tous les achats en ligne (e-commerce) via une carte bancaire à partir de l’année prochaine.

(CIO Mag) – Le Nigéria compte faire participer les banques dans l’élargissement de son assiette fiscale. C’est ce qui ressort d’une récente interview de Babatunde Fowler (, le patron de l’agence fiscale fédérale du Nigeria. Il trouve difficile d’intégrer l’économie numérique à l’écosystème fiscal.

D’après lui, à ce sujet, le pays n’a pas encore pris position mais travaille à trouver une solution globale adaptée à tous.

« Avant d’atteindre ce niveau, nous pensons que nous pourrions peut-être conseiller au début de l’année prochaine aux banques de commencer à déduire 5% de TVA sur tous les achats en ligne effectués localement », a-t-il déclaré.

Cette prévision annoncée par Fowler a bousculé la toile. De nombreux observateurs considère cette mesure comme abusive. L’une des remarques les plus relayées sur la question est celle du député et homme d’affaire Akin Alabi. Ce dernier considère que l’industrie des technologies est l’un des rares atouts du Nigeria au cours des dix dernières années. Pour lui, le gouvernement devrait proposer des politiques et des actions qui l’aideront à se développer et pas seulement à taxer.

« Essayer de copier le système américain de 5% de taxe de vente en ligne est faux. Nous essayons de copier uniquement quand il s’agit de réduire les revenus des entrepreneurs. Nous ne faisons pas de copie quand il s’agit de les aider à grandir », a-t-il déploré sur son compte twitter.

D’autres observateurs trouvent que cette mesure si elle est effectivement appliquée irait à l’encontre des payements sans numéraire et tuerait par conséquent l’usage des cartes bancaires et les efforts des commerces en ligne pour faciliter les méthodes de payements.

D’après le gouvernement, le secteur numérique nigérian pourrait générer 88 milliards de dollars et créer 3 millions de nouveaux emplois dans les années à venir. La fiscalité veut pouvoir en profiter, et les autorités nigérianes visent 8 milliards de naira de taxation efficace du numérique pour 2019.
Ce prélèvement de la TVA annoncé quelques mois plutôt, ne touchera pas seulement le domaine numérique mais aussi la sphère des loteries et des jeux.

Aurore BONY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here