Nigéria : Google ouvre un centre de soutien aux développeurs

Juliet Ehimuan, directrice de Google Nigeria

(CIO Mag) – « Google Developers Space », est le tout premier centre destiné au développeurs, aux entrepreneurs et aux startups technologiques, officiellement ouvert par Google cette semaine à Lagos. « Cet espace est la prochaine étape de notre soutien aux développeurs du continent, » a déclaré Juliet Ehimuan, directrice de Google Nigeria.

« De notre engagement à former 100 000 développeurs à travers l’Afrique et du lancement de l’aide aux marchands développeurs dans la boutique Google Play, cela permet aux développeurs de gagner de l’argent grâce aux applications qu’ils construisent. Nous sommes enthousiastes à l’idée de poursuivre notre voyage avec les communautés de start-ups et de développeurs africains », a-t-elle ajouté.

Il faut noter que ce centre sera libre d’accès aux intéressés du Nigéria et même d’autres pays d’Afrique. Selon Onajite Emerhor, le chef des opérations de ce projet, reprise par la presse locale, l’écosystème des start-up africaines est en pleine croissance et le « Google Developers Space » renforce l’engagement de Google à l’écosystème entrepreneurial en Afrique. Il a été développé en partenariat avec Impact Hub et une entreprise locale dénommée Spacefinish.

La directrice de Google Africa a informé que cet environnement favorisant la collaboration et l’innovation soutiendra aussi les rencontres de développeurs, la formation, les heures de bureau des experts, les événements « Women in Tech » (Femmes dans les technologies), les programmes pour les start-ups (en dehors de Launchpad) et les événements des partenaires qui soutiennent l’écosystème plus large des entrepreneurs et des développeurs. Mais aussi les initiatives de Google pour l’autonomisation des personnes par la formation aux compétences numériques.

Cette mise en place s’inscrit dans le programme Launchpad Accelerator Africa qu’avait promis de lancer Sundar Pichai, PDG de Google en 2017 aux entrepreneurs du continent.

D’après Juliet Ehimuan, ce programme a collaboré avec 47 startups de 17 pays africain depuis le lancement de sa première promotion en 2018. Ces jeunes pousses ont effectué une levée de millions de dollars d’investissements et ont été sources de plus de 900 emplois en Afrique. Il a aussi permis de créer 173 groupes de développeurs Google (GDG) actifs en Afrique et créé 135 clubs de développeurs étudiants (DSC) – des groupes universitaires pour les étudiants intéressés par les technologies de développement de Google.

La responsable de Google considère cette initiative comme « un ajout essentiel à l’écosystème technologique africain car il contribue à dynamiser l’espace technologique numérique et apporte un réel soutien à l’innovation et à l’apprentissage ».

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here