Nomination d’un nouveau ministre pour les Postes et Télécoms au Sénégal : la joie mesurée de l’Optic

0
651
Antoine Ngom, président d'OPTIC.

(CIO MAG) – L’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC) n’a pas tardé à réagir après le départ de Yaya Abdoul Kane du ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal au profit du désormais ex-patron du département de l’environnement, Abdoulaye Bidi Baldé. Pour le président Antoine Ngom, le fait que cet énarque qui n’est pas issu du secteur soit porté à ce poste ne présume d’aucun échec. « Encore une fois, je pense qu’il ne s’agit pas de problème de personne. La difficulté qu’on avait dans le cadre de ce ministère-là, c’est à la fois la capacité des ressources humaines qui composent ce ministère-là à mener la politique, mais également; les moyens qui sont mis à disposition pour mener la politique ambitieuse qui va décliner la stratégie Sénégal Numérique 2025 ». M. Ngom et son équipe disent attendre « de voir si le ministère en question va se donner plus de moyens ou pas à la mesure des ambitions qu’il se fixe ».

Lire aussi » Sénégal : qui est Abdoulaye Bibi Baldé, le nouveau ministre des Télécommunications ?

Le président d’Optic se dit convaincu que Abdoulaye Bibi Baldé peut réussir dans sa nouvelle mission même n’étant pas un homme du sérail. « Nous avons vu plusieurs ministres qui ont réussi dans des postes qui ne sont pas les leurs », avant d’ajouter qu’is jugeront « sur pièce ». Ce qui compte, c’est de mettre en place un dispositif adéquat pour mener à bien la stratégie Sénégal Numérique 2025 qui, rappelons le, est le plan concocté avec tous les acteurs pour conduire la politique du secteur. Par ailleurs, Antoine Ngom se félicite du fait que la dénomination du ministère occupée jusqu’ici par Yaya Abdoul Kane soit élargie pour intégrer l’aspect économie numérique. « On se réjouit que le terme économie numérique revienne dans la dénomination du ministère. Ça, c’est quelque chose qu’on avait déploré, explique-t-il avant de conclure que c’était presque un recul. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here