NxSE 2017 : Digital Reunion ouvre la 2e édition du Forum d’affaires international de la transformation numérique Afrique – Océan indien

0
1389
Philippe Arnaud, président de Digital Reunion.

La seconde édition du Forum d’affaires international de la transformation numérique Afrique – Océan indien (NxSE – prononcez Néxi) s’est ouverte mardi 3 octobre à Saint-Denis de la Réunion, sous la houlette de l’Association des professionnels du numérique de l’Île : Digital Reunion.

(CIO Mag) – Pays arc-en-ciel depuis sa fondation, territoire innovant par sa diversité, l’Île de la Réunion accueille à l’occasion du NxSE 2017, la France, le Luxembourg, la Nouvelle Zélande, et surtout douze pays d’Afrique francophone et anglophone. Chacun, investi dans le développement économique et le progrès social de ce continent devenu en quelque décennies la zone de croissance la plus prometteuse qui soit.

« L’ambition de notre filière »

« En tenant chaque année un forum international à la Réunion, l’ambition de notre filière est de fédérer un courant d’affaire durable entre entreprises de l’Océan indien, d’Afrique francophone et anglophone, de France métropolitaine et d’Europe, autour d’un levier de croissance partagé, vecteur d’innovation : la transformation digitale », a déclaré Philippe Arnaud, président de Digital Réunion,  au cours de la cérémonie d’ouverture du NxSE 2017.

Partition dans les échanges

Structuré autour de 500 entreprises représentant un chiffre d’affaires annuel de 1,7 milliard de dollars, le secteur numérique réunionnais voit en la transformation digitale un accélérateur de l’économie régionale dans lequel La Réunion, l’Afrique et l’Océan indien ont beaucoup à gagner. En ce qui la concerne, la Réunion « veut saisir cette opportunité de territoire insulaire pour pouvoir jouer sa partition dans les échanges entre Nord et Sud, entre marchés continentaux et marchés océaniques, entre régions francophones et régions anglophones, entre Europe et Afrique », a continué Philippe Arnaud. Non sans affirmer que l’Afrique, ce grand marché qui totalise aujourd’hui plus de 450 millions d’habitants, est aussi à la portée de l’île.

Sources d’innovations

« Cette année, NxSe s’ouvre aux secteurs économiques prioritaires de la Réunion. Avec les thématiques de la santé numérique, l’industrie du futur, les smarts cities, l’e-Tourisme et l’agriculture connectée. La transition numérique conditionne l’avenir de ces secteurs d’activités considérés par beaucoup comme traditionnels mais que nous considérons, nous, comme des secteurs d’avenir. Car nous mesurons leur formidable source d’innovation, tant à l’échelle du marché africain qu’à celle de nos économies insulaires », a poursuivi Philippe Arnaud.

Savoirs-faire convergents

« L’ADN de NxSE, a-t-il ajouté, c’est un regard croisé permanent ; un partage d’expérience complémentaire entre des savoirs-faire convergents sur des marchés différents et qui possèdent beaucoup de points communs : une émancipation politique récente, des populations jeunes et technophiles, l’avènement d’une classe moyenne de classes riches et d’ultra riches, le chômage d’une part considérable de la jeunesse, des immenses défis de santé, d’éducation, de mixité, d’inclusion, mais aussi des défis environnementaux décuplés par notre insularité ; des besoins encore importants en infrastructures ; une croissance démographique soutenue ; des croissances économiques souvent supérieures à la moyenne européenne. »

Le numérique au service de la prévention

Des atouts et des faiblesses qui rapprochent, selon lui, la Réunion, l’Océan indien et l’Afrique. Mais également des défis de taille qui imposent d’y faire face dans un effort conjoint d’intelligence collective. Dans la dynamique de cette réflexion, un hackathon de 48 heures a été lancé sur la santé numérique. Thématique du concours : le numérique au service de la prévention. Ou, comment améliorer les dispositifs de prévention en santé via le numérique. Ce hackathon réunit cinq équipes d’étudiants invités à proposer des services innovants en matière de eSanté afin de renouveler les systèmes de prévention. Préoccupation de premier tant à l’échelle de la Réunion, de l’Océan indien que de l’Afrique.

Systèmes de santé limités

Dans ces régions où le développement des maladies chroniques représente un défi majeur pour les systèmes de santé, les principaux investissements sont réalisés dans le champ du curatif. Non seulement ces investissements sont limités mais les systèmes de préventions aussi. Le moyen de faire face à ce défi, selon les organisateurs de NxSE, c’est d’investir encore plus dans la prévention en profitant des avantages du numérique. D’où le choix du thème du hackathon : le numérique au service de la prévention.

Connecté à la fibre

« Nous vous accueillons aujourd’hui sur une île où la croissance, avec plus de 3% en 2016, est l’une des plus élevée de France et d’Europe, supérieure à celle de notre grand voisin, l’Afrique du Sud. La création d’emploi y est dynamique malgré un chômage encore élevé, conséquence d’une démographie sans commune mesure avec celle de la France métropolitaine. Le saviez-vous ? La Réunion est en passe de devenir le premier territoire français connecté à la fibre en termes de couverture de la population », a déclaré Philippe Arnaud.

Démarré mardi, NxSe 2017 s’est poursuit jusqu’au jeudi 5 octobre. En ligne de mire, les participants visent un futur bien meilleur pour les entreprises, l’Île de la réunion et les pays hôtes.

Anselme AKEKO, avec l’équipe de CIO Mag à la Réunion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here