Offre d’achat de Gemalto : Atos reste confiant et espère l’ouverture d’un dialogue direct

1
780
Thierry Breton, Président-directeur général d’Atos.

(CIO Mag) – Depuis son annonce, « la proposition amicale » d’Atos d’acquérir Gemalto rencontre l’adhésion des marchés financiers, des investisseurs et de la communauté des analystes. Selon Atos, ce soutien marqué à cette proposition est dû au fait qu’elle « offre aux actionnaires de Gemalto une opportunité immédiate et substantielle de valorisation de leurs actions ».

46 euros par action Gemalto

Premier en Europe sur le Big Data, la cybersécurité, les supercalculateurs et l’environnement de travail connecté, avec une présence dans 72 pays et un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 13 milliards d’euros, Atos a fait une Offre publique d’achat pour un paiement en numéraire au prix de 46 euros par action Gemalto (coupon attaché).

Pour Atos, « ce prix reflète pleinement la juste valeur de Gemalto et présente une prime significative sur le dernier cours de bourse de clôture non affecté (environ 42%). »

Un projet industriel solide

Leader international de la transformation digitale, Atos affirme que sa proposition « est fondée sur un projet industriel solide et attractif pour les deux sociétés, leurs employés, leurs clients et l’ensemble des autres parties prenantes ». Lequel projet vise à faire de Gemalto « un leader mondial en cybersécurité, technologies et services numériques ».

Par ailleurs, les métiers de Gemalto, la marque Gemalto et les 15 000 employés de l’entreprise seront intégrés au projet et accueillis au sein de la grande famille Atos d’environ 100 000 collaborateurs. Reste maintenant à espérer que le conseil d’administration de Gemalto ouvre un dialogue avec Atos et engage les discussions. Sans quoi, aucune transaction ne résultera de cette offre.

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here