Ousmane Dicko, prodige de l’IA et patron à 16 ans

C’est de lui que la toile parle depuis fin 2023. Ousmane Dicko, 16 ans, est patron de sa propre boîte grâce à l’intelligence artificielle. Dicken Média qu’il dirige est une entreprise spécialisée dans l’automatisation du Service client fonctionnant à 100% avec l’IA…Comment à cet âge, Ousmane Dicko a-t-il réussi à être acteur de première heure d’une technologie dont l’accélération commence à peine à bien d’endroit dans le monde…

A 15 ans, Ousmane Dicko confie avoir eu le déclic des potentialités de l’IA à répondre aux défis du secteur du service client au Mali depuis ses 13 ans. Très rapidement, il cumule ses compétences en chatbot et IA et se lance, convaincu que son jeune âge sera un atout capital. Le jeune malien prodige de l’IA ne s’est pas trompé ! Sur LinkedIn, son objectif de 1000 abonnés en un mois a été rapidement dépassé. Sa page est suivie en peu de temps par plus de 5000 abonnés.

Ousmane Dicko est un patron un peu particulier. Ses  sept employés sont tous des IA dont un chargé de clientèle, un générateur de contenus (écrits), un responsable des ressources humaines, un designer, un assistant… « Un solopreneur, à la tête d’employés IA » qui surprend au Mali.

Dicken Média qu’il dirige crée des ChatBot IA « pour le service client, la formation en interne des entreprises, le SAV et le consulting IA. » L’entreprise aide ses clients à tirer le meilleur parti de l’IA, en les accompagnant dans le gain du temps, de l’argent. A cette étape du développement de Dicken Média, les cibles restent « les grandes et moyennes entreprises », confie le jeune patron. Le contexte actuel du développement de l’IA ne fait qu’accélérer les opportunités. « Les entreprises comprennent l’importance d’automatiser leurs services clients avec l’IA. Car, ce service leur permet d’améliorer leurs capacités à acquérir de nouveaux clients. Elles comprennent dont l’intérêt d’améliorer leurs services clients grâce à l’IA », témoigne Ousmane Dicko.

Sa toute première initiative au Mali était de lancer un chatbot de conversation et de guide pour les clients. La solution de Dicken Média permet ainsi d’automatiser à 100%  le service client par messagerie. Mais il n’exclut pas la possibilité d’innover aussi dans le domaine des centres d’appel par l’IA.

Ousmane Dicko reste focalisé sur sa conviction de départ : répondre aux défis du monde du travail grâce à l’IA. Et quand on demande son opinion sur les risques de suppressions des emplois, il est sans équivoque : « même avec l’IA, il y a de nouveaux emplois dans l’IA. En général, depuis le début de l’humanité les patriarches se sont adaptés pour ne pas mourir. De même avec l’IA, il faudra s’adapter. Les employés peuvent s’améliorer avec l’IA, créer des sources de revenus supplémentaires. » Le jeune patron de 16 ans pense que l’Afrique va connaître une nouvelle ère d’entreprenariat. « L’IA peut aider à créer de l’emploi et forcément il faut le faire », ajoute-il. A la question de savoir si l’on devrait avoir peur de l’IA, Ousmane Dicko répond : « je n’y ai pas pensé, mais je sais qu’il va se passer beaucoup de choses terrifiantes, déjà par rapport à l’intelligence artificielle générative dont j’ai peur. » «  Dans un futur proche, il va se passer beaucoup de choses ; et même dès maintenant il se passe déjà beaucoup de choses comme le deep fake (ndlr : Ousmane Dicko pense s’intéresser au sujet de près); les arnaques…L’IA dès maintenant nous échappe un peu », avertit le jeune prodige de l’Intelligence artificielle qui invite à redoubler d’attention.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts