Pour une 5G ultra rapide, la GSMA invite les gouvernements et régulateurs à collaborer

0
1741

(CIO Mag) – Alors que des négociations au Sénégal se poursuivent encore pour l’attribution de la 4G aux opérateurs Tigo et Expresso, la GSMA se fend d’un communiqué pour appeler les gouvernements à s’accorder pour avoir suffisamment de spectre harmonisé et permettre ainsi « les débits 5G plus rapides, des appareils abordables et une itinérance internationale sans interférences transfrontalières ». L’association qui regroupe 800 opérateurs et 300 sociétés de l’écosystème mobile estime que sans accord, la technologie annoncée pourrait être retardée et les consommateurs risquent de payer des produits et services plus chers.

La GSMA attend beaucoup de la 5G. A lire le communiqué, elle permettra de booster la e-administration avec des services numériques de plus en plus possibles comme les documents administratifs mais également va aider au développement d’applications utiles pour les consommateurs, mais aussi la vidéo à la demande, entre autres avantages.

Ousmane GUEYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here