Pratiques commerciales trompeuses : Apple condamné à payer 25 millions d’euros d’amende

0
763

(CIO Mag) – Après avoir fait grand bruit pendant deux ans, l’affaire se termine sur une amende record dont doit s’acquitter le géant américain. Poursuivi pour pratique commerciale trompeuse, Apple va devoir payer 25 millions d’euros. La firme à la pomme, en clair, est coupable d’un défaut d’information vis-à-vis des consommateurs. Des milliers d’entre eux avaient remarqué que la mise à jour du système d’exploitation de leurs iphones 6 et SE avait conduit à un ralentissement de leur appareil, comme expliqué ce matin par le site du « Parisien ».

Apple l’aurait fait exprès

A cause de ces soucis techniques, certains fidèles de la marque américaine ont été amenés à changer de terminal, complètement ou acquérir une nouvelle batterie. C’est après cela que l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (AOP) a saisi la justice pour y voir plus clair dans cette affaire de ralentissement. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), activée par le parquet de Paris, en France, rend une conclusion tranchante sur le sujet, estimant que les consommateurs auraient dû être informés du risque.

Il s’agit bel et bien d’une pratique commerciale trompeuse

Aux yeux de la DGCCRF, il n’y a pas un autre nom, il s’agit très clairement d’une pratique commerciale douteuse parce que les fidèles de la marque américaine n’ont pas été prévenus et ont dû dépenser de l’argent supplémentaire pour acheter, soit un nouvel appareil, soit une nouvelle battarie. D’où, à l’arrivée, cette grosse amende, la plus forte jamais infligée par la répression des fraudes, précise Le Parisien. De son côté, le ministre français de l’Economie s’est félicité de la mesure et du travail de la DGCCRF protégeant les Français.

Pas d’indemnisations, toutefois

Ceux qui s’attendaient à une réparation devraient plutôt déchanter. C’est ce que soulignent les confrères français, en revanche. Les victimes, dans cette affaire, sont au nombre de 15.000. Par ailleurs, Apple ne nie pas l’existence de cette amende, contacté par Le Parisien. Au contraire, l’entreprise du Net fait son mea culpa, assurant que « notre objectif a toujours été de créer des produits sûrs qui sont appréciés par nos clients ; et faire que les Iphone durent aussi longtemps que possible en est une part importante ».

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here