Qualité des services mobiles : Au Togo, les opérateurs doivent en faire plus

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep Togo) vient de publier son dernier rapport sur la qualité des services mobiles, pour le compte de 2023. Le régulateur note, à la suite de la campagne menée en décembre 2023, une « légère amélioration » des services des deux opérateurs mobiles Togo Cellulaire et Moov Africa Togo. Mais, ces services restent « toujours loin des seuils réglementaires. »

(Cio mag) – Les mesures effectuées du 4 au 31 décembre indiquent que Togo Cellulaire (filiale de Togocom) et Moov Africa  Togo, les deux opérateurs des services mobiles doivent continuer par améliorer la qualité de leurs offres. Les données ont été relevées durant un mois, sur les services voix, internet mobile 3G et 4G. Les mesures ont pris en compte plus de 12.000 appels, plus de 900.000 pages web ouvertes ; plus de 24.000 transferts de données via internet 3G et 4G. Le tout, dans 85 localités sur l’ensemble du territoire national.

L’Analyse des données révèle, selon le régulateur, que les deux opérateurs « restent toujours assez loin des seuils réglementaires. » Les indicateurs de qualité des services mobiles 2G/3G/4G et de leurs seuils sont fixés dans l’Arrêté N°005/MENTD/CAB du 29 avril 2021. Il prévoit, au point 11 de l’article 3, quatre niveaux de qualité de la communication audio ou vidéo, mesurée sur la base de la moyenne d’appréciation de la qualité d’écoute des appels téléphoniques (MOS). « La qualité est parfaite si la moyenne des notes MOS attribuées est supérieure ou égale à 4 (MOS ≥ 4); elle est bonne si la moyenne des notes MOS attribuées est comprise entre 2,8 et 3,9 (MOS € [2,8; 3,9]); la qualité est jugée moyenne si la moyenne des notes MOS attribuées est comprise entre 2,2 et 2,7 (MOS € [2,2: 2,7]); et les services sont de mauvaises qualité si la moyenne des notes MOS attribuées est inférieure à 2,2 (MOS <2,2). »

Selon le rapport publié par l’Arcep Togo, de légères améliorations ont été recensées depuis la mise en demeure du 31 mai 2023. Ainsi, de manière générale, Moov Africa Togo (MAT) a amélioré ses services de 5,8% et Togo Cellulaire (TGC) de 1,9%. Cette deuxième enquête 2023 conclut, sur le plan national, un « taux de conformité global de 53,16% pour TGC et de 42,35% pour MAT. »

Grand Lomé, la zone la mieux couverte

Les améliorations sensibles sont remarquées dans le Grand Lomé, un territoire de 425,6 km2 autour de la capitale, comptant plus de 2 millions 188 mille habitants. L’Arcep Togo précise que « dans le Grand Lomé, MAT est plus performant que TGC avec 69,64% de conformité contre 65,18% alors qu’en dehors du grand Lomé TGC est plus performant que MAT avec 52,08% contre 39,90%. »

Plus spécifiquement, le régulateur renseigne que Togo Cellulaire est plus performant que Moov Africa Togo pour le service voix, sur tout le territoire. Dans le Grand Lomé, Togo Cellulaire affiche un taux de conformité de « de 71,43% pour TGC contre 46,43% pour MAT. » Et, en dehors de cette zone, il affiche 69,55% contre 38,14% pour MAT. Pour internet 3G, « les deux opérateurs affichent globalement des performances internet 3G assez proches », note l’Arcep. Si les deux opérateurs ont la même performance de 69,05% dans le Grand Lomé, le déséquilibre se note en dehors de cette zone. TGC enregistre un score de 48,08% contre 42,95% pour MAT sur le reste du territoire. Cependant pour la 4G, c’est Moov Africa Togo qui devient « plus performant que Togo Cellulaire, pour la première fois dans le Grand Lomé, avec un taux de conformité de 85,71% contre 57,14% », souligne le régulateur. Mais en dehors du Grand Lomé, Togo Cellulaire reprend le dessus avec une conformité 4G de 44,44% contre 38,03%. 

Pour l’heure, le taux de non-conformité à combler par Togo Cellulaire est de 46,84% ; 57,65% pour Moov Africa Togo. Le régulateur conclut par un aperçu des données enregistrées depuis 2021. Elles démontrent que « la qualité de service des opérateurs mobiles a évolué de 11,83% pour Togo Cellulaire et de 9,96% pour Moov Africa Togo. » L’Arcep Togo recommande donc aux opérateurs d’accélérer cette progression, dans le but de satisfaire entièrement les besoins des consommateurs, dans un contexte de forte croissance de l’utilisation des TIC et d’internet.

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention. Je suis correspondant de Cio mag au Togo.

View All Posts