RDC : adoption d’un projet de décret portant gestion des Data centers nationaux

La République Démocratique du Congo par le truchement de son gouvernement a adopté, moyennant enrichissement par la Commission des lois élargie, le projet de décret portant gestion des data centers nationaux. La soumission de ce projet au dernier conseil des ministres été faite par le ministère du Numérique.

(Cio Mag) – La 62e réunion du conseil des ministres tenue ce week-end a marqué un nouveau pas franchis par la République Démocratique du Congo dans le cadre de la souveraineté numérique. Il s’agit de l’adoption moyennant enrichissement par la Commission des lois élargie, du projet de décret portant gestion des data centers nationaux.

Assurer la sécurité et la fiabilité

En effet, ce projet de texte pose le principe de gestion des data centers nationaux « sur fonds des principes admis sur le plan international en la matière », indique le compte rendu du conseil des ministres. Il s’agit notamment de la sécurité, la fiabilité, l’inter opérabilité ainsi que l’évolutivité. Il a pour objectif « de permettre au gouvernement d’optimiser l’utilisation du data center qui a coûté au trésor public mais qui à ce jour n’est pas exploité de manière optimale », a expliqué le ministère du Numérique, Désiré Cashmir Eberande Kolongele.

La souveraineté numérique  

Selon le ministère du Numérique, « le data center devra héberger les données, notamment de tous les ministères, services ainsi que des entreprises, établissements et organismes publics. » L’adoption de ce projet intervient alors que le pays s’apprête à lancer des appels d’offre pour la construction d’un data center national. A ce jour, au niveau institutionnel, la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT), possède trois centres des données qui sont directement reliés à la dorsale nationale de fibre optique à Moanda, Kinshasa et Lubumbashi. En outre, le pays possède un autre data center qui nécessite « une mise à niveau », avait rappelé M. Eberande lors du premier anniversaire du gouvernement.

Pour rappel, depuis 2019, le gouvernement congolais met le numérique au cœur de ses actions. Son intérêt pour ce domaine s’explique par l’intégration d’un ministre dédié au numérique, le lancement du portail numérique du pays et la mise en place du « plan national numérique, horizon 2025 ». Un vaste programme visant à faire du numérique congolais, un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès.

Enock Bulonza

Journaliste correspondant de Cio Mag en RDC.

View All Posts