Référencement : Google Irlande et France amandées pour pratique commerciale trompeuse

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) fait payer 1,1 million d’euros à Google. Les filiales Irlande et France du géant américain sont accusées de classement trompeur des hôtels en France.

(Cio Mag) – C’est l’aboutissement d’une enquête menée depuis 2019. La DGCRF avait alors reçu des plaintes de plusieurs établissements touristiques. Dans un communiqué publié le 15 février, le gendarme français de la concurrence a annoncé que « Google Ireland Ltd et France ont corrigé leurs pratiques et, après accord du procureur de la République de Paris, ont accepté de payer une amende de 1,1 million d’euros dans le cadre d’une transaction pénale ».

Entre 2019 et 2020, la Direction Générale de la Concurrence a suivi de près et contrôlé les informations délivrées et le positionnement des établissements sur le moteur de recherche.

En réalité, Google a contourné le classement officiel en vigueur en France. Il s’agit de celui d’Atout France et marqué par des étoiles de 1 à 5. Google a substitué ce classement par le sien avec des critères propres à elle. Selon la DGCCRF, cette pratique de Google a induit les consommateurs en erreur et causé du tort à des établissements classés moins bien que leur standing.

Pour démontrer la pratique trompeuse de Google, la DGCCRF a fait des analyses automatisées sur 7500 établissements. Elle a comparé les données du classement officiel d’Atout France à celles de Google. L’enquête a permis de « démontrer le caractère trompeur du classement des hôtels par Google, notamment sur son moteur de recherche », a informé la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Souleyman Tobias

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here