Rencontre avec les opérateurs GSM au Bénin: les vérités de Rafiatou Monrou, ministre de la Communication

1
2155
Rafiatou Monrou Agbatchi, la ministre béninoise de l’Economie Numérique et de la Communication (© MENC)

Le 10 février dernier a eu lieu à Cotonou, une rencontre inédite entre la ministre de la Communication et de l’Economie numérique et les opérateurs GSM. Occasion pour la représentante du gouvernement de dire ses quatre vérités à ses interlocuteurs qui n’offrent pas une bonne qualité de service à leur clientèles respective.

(CIO Mag) – A cette rencontre, la ministre Rafiatou Monrou n’a pas eu la langue de bois pour exprimer aux opérateurs GSM qui n’en croyaient pas à leurs yeux, la qualité médiocre et à la fois défaillante de leurs services. « Inadmissibles, inadmissibles, ces désagréments », a affirmé tout au long de la séance la ministre Monrou à ses interlocuteurs. Au nombre des reproches à ces derniers, il y a entre autres, les interruptions brusques et fréquentes des conversations téléphoniques, des perturbations, des dérangements et nuisances lors des appels, des appels non aboutis, facturation élevée des communications, des réseaux encombrés et désagréments de toutes sortes. Mais l’eau qui a fait déborder le vase sont les plaintes des populations.

En rencontrant donc les opérateurs privés au Bénin à savoir MTN, MOOV et GLO, la ministre de la Communication et de l’Economie numérique a voulu les amener à revoir leur copie et à bien satisfaire la clientèle surtout que le gouvernement a récemment pris des dispositions afin de faciliter et accompagner les opérateurs GSM. La balle est désormais donc dans le camp de ces derniers car les autorités ne sont plus disposées à accepter la pagaille dans le secteur de la téléphonie et du numérique. Dans tous les cas, ceux-ci ont promis se mettre au pas pour le bonheur des populations.

La réaction du président du collectif des associations de consommateurs

Interrogée par la presse sur cette rencontre inédite entre la ministre et les opérateurs GSM, Robin Accrombessi, président du Collectif des associations de consommateurs tout en se réjouissant de l’événement , a laissé entendre que celle-ci est intervenue très tard. Aussi , a-t-il dit que les opérateurs GSM agissaient jusque-là comme bon leur semble et ceci compte tenu de leurs intérêts. Maintenant il faut saluer le réveil de l’Etat ou du gouvernement pour voir la téléphonie mobile au Bénin s’améliorer pour le bonheur des populations et le développement du pays.

Une correspondance particulière au Bénin

IT Forum Bénin 2017, inscrivez-vous dès maintenant!

logo DAT final

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here