“Agri-Tech Tunisia” s’exporte en Côte d’Ivoire du 21 au 25 novembre 2022

Le projet “Agri-Tech Tunisia” sera mis en œuvre du 21 au 25 novembre 2022, à Abidjan. La rencontre, intitulée “Semaine de l’agri-tech tunisienne en Côte d’Ivoire”, est placée sous le signe de la coopération sud-sud. Elle vise à lancer une dynamique de partenariats durables entre entreprises technologiques tunisiennes et entreprises agricoles ivoiriennes.

(Cio Mag) – La Semaine de l’agri-tech tunisienne en Côte d’Ivoire aura lieu du 21 au 25 novembre 2022. Elle vise à lancer une dynamique pérenne de partenariats entre 6 entreprises technologiques tunisiennes et 50 entreprises agricoles ivoiriennes. La Semaine de l’agri-tech est initiée par la société de conseil STECIA International dans le cadre du projet Agri-Tech Tunisia.

Agri-Tech Tunisia a déjà été lancé au Sénégal, en mars dernier, avec l’appui d’Innov’I, l’UE et Expertise France. Tout comme au Sénégal, l’étape d’Abidjan entend contribuer au développement des acteurs de la chaîne de valeur agricole. Et augmenter la productivité du pays. Ainsi, un appel à candidature est lancé jusqu’au 15 octobre via la plateforme www.agri-tech.tn/inscription. Il cible aussi bien les coopératives que les agro-industriels, les distributeurs de produits agricoles et les autres acteurs du secteur.

50 entreprises agricoles ivoiriennes seront sélectionnées à l’issue du processus. Elles bénéficieront de solutions pour augmenter leur productivité et améliorer leur compétitivité sur les marchés internationaux. L’Agri-tech tunisienne, quant à elle, jouira d’une visibilité accrue en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest.

Pont technologique

Selon les organisateurs de cette Semaine de l’agri-tech, la Côte d’Ivoire a été choisie pour l’importance de son économie dans l’Uemoa. Mais aussi à cause du poids de son agriculture qui la rende attractive à l’échelle du monde. Acteur international majeur pour de nombreuses spéculations (cacao, anacarde, hévéa, huile de palme, etc.), ce pays est pourtant confronté à de nombreux défis.

Réduction des terres cultivables, exportations soumises à la forte instabilité des cours mondiaux, grandes variations de la pluviométrie… De quoi donner du fil à retordre aux acteurs du monde agricole, mais des idées aux entreprises technologiques. En exploitant d’importants volumes de données, ces dernières permettent de prendre de bonnes décisions et d’optimiser la production agricole.

« Notre but est véritablement de créer des passerelles entre deux mondes qui se connaissent peu : celui de la technologie et celui de l’agriculture », explique Walid Gaddas, directeur général de STECIA International. Il affirme que « les entreprises de l’Agri-tech ont besoin de se développer à l’international et les entreprises agricoles ouest-africaines ont besoin de ces technologies pour mieux affronter la concurrence sur le marché et assurer la durabilité de leurs productions ».

Créer ce pont entre entreprises technologiques et entreprises agricoles, tel est l’objectif du projet Agri-Tech Tunisia. Qui sera promu à l’occasion de la Semaine de l’agri-tech tunisienne en Côte d’Ivoire.

Voulez-vous lire plus d’articles sur l’Agritech ? Visitez notre rubrique AGRITECH

Anselme AKEKO

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste économie numérique. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable Editorial Cio Mag Online et Correspondant en Côte d'Ivoire.
En savoir plus
WhatsApp : +225 05 55 46 49 94

View All Posts