Sénégal – Activités postales : l’ARTP recadre le jeu et menace

0
3544

(Cio Mag) – L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes se veut très claire à l’endroit des entreprises et autres sociétés s’activant dans le secteur postal. Dans un communiqué aux allures d’une mise en demeure, le régulateur sénégalais a sorti toute une liste d’acteurs autorisés à dérouler leurs opérations dont Car Rapide Prestige, EMS Sénégal, Globex Sénégal, Bolloré Africa Logistiques, « autorisées à effectuer et prestations postales  notamment de collecte, de tri, d’acheminement et de distribution de courriers et de colis ». Par conséquent, tous ceux qui ne sont pas concernés doivent s’écarter du jeu, prévient l’ARTP du Sénégal.

Des sanctions pouvant allant jusqu’à des millions et un emprionnement

Abdoul Ly, directeur général de l’ARTP et ses services ne badinent pas avec la loi. « En vertu de l’article 43 du Codes des Postes, « Quiconque exerce l’activité postale sans avoir préalablement obtenu une lience est puni d’une amende de dix (10) à trente (30) millions de francs et d’un emprisonnement de deux (2) à trois (3) ans, ou l’une de ces deux peines seulement », rappelle le régulateur tout en précisant que « l’exercice de l’activité postale est soumis », par conséquent, « à l’obtention préalable d’une licence d’exploitation du courrier délivrée par arrêté du ministre chargé des postes, après avis de l’institution de régulation ».

Des visites de contrôle en perspective

Pour joindre le geste à la parole, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes annonce qu’elle va investir le terrain très bientôt afin de procéder à des contrôles de conformité. « L’application de la loi dans toute sa rigueur amènera très prochainement l’ARTP à procéder à des opérations de contrôle en collaboration avec la Police, la Gendarmerie et la Douane sur toute l’étendue du territoire », informe l’institution de régulation, non sans avertir que « durant ces opérations, tout constat d’activité postale non autorisée expose les contrevenants  et leurs complices aux sanctions pénales et pécuniaires prévues par les textes sus rappelés ».

Elimane, Dakar

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here