Sénégal : la 5e édition des Mardis Numériques va porter sur les professions réglementées

0
222
Birima Mangara, ministré délégué auprès du ministre des Finances et du Plan

(CIO Mag) – Quelques semaines seulement après la tenue de la rencontre sur les médias confrontés à la tourmente du numérique, l’African Performance Institute (API) reprend du service. Il entend organiser la 5e édition de son cycle de conférence dénommé les « Mardis Numériques » le 10 octobre prochain à l’hôtel Radisson Blue de Dakar. Cette fois, il s’agira de mettre le curseur sur les bouleversements suscités par le digital sur ce qu’on appelle les professions réglementées. La conférence prévue à 9 heures va porter précisément sur le thème  » Les professions réglementées face au défi du numérique et de la qualité de service : le cadre normatif est-il adéquat ou insuffisant ? « . En clair, les organisateurs vont tenter depasser en revue comme il est expliqué dans le communiqué les contraintes de ce secteur dans un monde où le numérique devient de plus en plus prépondérant.

Lire aussi » Les Mardis du Numérique : le ministre de l’Enseignement supérieur réclame plus d’acteurs que de témoins des mutations digitales

Plusieurs acteurs prendront part à la 5e édition des « Mardis Numériques ». Dont la conférence inaugurale sera assurée par le professeur agrégé des facultés de droit, professeur titulaire des universités et avocat au barreau du Sénégal, Abdallah Cissé. Il s’agit, entre autres, de la ministre en charge de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des télé-services de l’Etat, Khoudia Mbaye, de Birima Mangara, ministré délégué auprès du ministre des Finances et du Plan. Les panélistes sont la présidente de l’Ordre national des experts comptables agrées du Sénégal (ONECCA), Marie Bâ, Mamadou Aly Touré, président de la Chambre des Notaires, Mohamadou Noba, président de la Fédération sénégalaise des sociétés d’assurance (FSSA) et enfin Bocar Sy, président de l’Association professionnelle bancaire et des établissements financiers du Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here