Sénégal : la CDP annonce la publication d’un guide pour la sécurité des données personnelles des électeurs

Awa Ndiaye, présidente de la Commission de protection des données personnelles du Sénégal.

(Cio mag) – Combien de plaintes contre des journalistes et autres acteurs des médias sociaux,  la commission de protection des données  personnelles a reçu ? Elles sont nombreuses, plusieurs, estime la CDP.Les mis en cause ont agi par ignorance ou pour autre intention. Pour la CDP « l’heure est venue de sensibiliser les citoyens via les acteurs des medias qui relaient les informations qui sont souvent exposent des citoyens sur la toile. »

La sensibilisation a commencé par la tenue d’une journée d’information et de partage sur les données personnelles. Pas moins de 15 rédacteurs en chef et responsables d’organe de presse, administrateurs de site web, ont pris part  à la rencontre d’information sur les principes fondamentaux de la loi sur la protection des données à caractère personnel, organisée par la Commission de protection des données personnelles (CDP) tenue  lundi 25 juin 2018.

« Cette rencontre vise à faire connaitre aux acteurs des médias leurs obligations par rapport aux données personnelles mais aussi à les sensibiliser sur les enjeux de la protection des données personnelles. Il y a beaucoup de dérives et autres pratiques qui souvent exposent la vie privée des citoyens ou personnalités.

«La journée va aider à une meilleure compréhension des risques encourus », fait savoir la présidente de la CDP Awa Ndiaye.Mme Ndiaye a beaucoup insisté sur la nécessité d’un partenariat entre ces responsables des medias et la commission qu’elle dirige dans le but de faire un usage utile de l’internet.

Ce partenariat va mettre fin aux «nombreux cas de violation des données à caractère personnel constatés dans le paysage médiatique».

La présidente de la CDP a également fait part part de la publication prochaine d’un guide de sensibilisation sur la protection des données à caractère personnel ; des données qui seront recueillies par les candidats à la présidentielle de 2019 .Au Sénégal, l’assemblée nationale a voté une loi électorale sur le parrainage. En terme clair, tout candidat doit être parrainé par des milliers de citoyens qui doivent donner leur nom, prénoms, carte d’identité et autres données personnelles pour valider les candidatures.

Sur la vulgarisation de ce guide, les responsables des médias ont été invités à jouer pleinement leur rôle dans le but de sécuriser les données sur « les citoyens qui ont le droit de savoir quel sort sera réservé les informations sur eux et qui seront détenues par les candidats », renseigne Mme Ndiaye.

 Joe Marone, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here