Sénégal : le projet portant code des communications électroniques adopté en Conseil des Ministres

0
658
Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Économie numérique du Sénégal.

(CIO MAG) – C’est un pas décisif qui a été franchi mercredi en réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres. Sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky  Sall, l’assemblée a adopté le projet de loi portant code des communications électroniques. Lequel texte est une mise à jour de l’actuel code des télécommunications. « Aujourd’hui, la majorité des services sur les télécommunications ne sont plus essentiellement télécoms dans le sens ancien du terme », explique Alex Corantin, enseignant-chercheur à l’Ecole Polytechnique de Dakar ( ESP ). Il s’agit, à en croire l’expert qui fait partie des rédacteurs du code des télécommunications du Sénégal de 2011, de mettre davantage l’accent sur aussi bien les services de télécoms que les télécoms eux-mêmes au sens infrastructurel.

« Presque tous les pays africains ont changé de paradigme », rappelle Alex Corantin qui dit constater que le Sénégal est en retard « comme d’habitude ». Certaines dispositions du nouveau code en chantier avaient été mal accueillies par l’Association des usagers des TIC (ASUTIC). Dans un communiqué, l’organisation avait ouvertement interpelé le président de la République dont les « efforts plus larges pour assurer un écosystème Internet ouvert et dynamique au Sénégal pour combler le fossé numérique entre les sexes » pourraient être sérieusement remis en cause avec l’éventualité d’une révision de la Neutralité du Net comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis d’Amérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here