Sénégal : les belles retombées de la digitalisation sur la Douane

Grâce à la dématérialisation intégrale, la Douane sénégalaise enregistre de belles performances. Les recettes peuvent aller jusqu’à 6 milliards par jour.

(Cio Mag) – La Douane sénégalaise et le papier, c’est fini. Et l’administration ne s’en plaindra pas. En effet, depuis l’introduction d’un système d’information rénové baptisé « Gaïndé », le recouvrement des recettes douanières est mieux sécurisé et les formalités sont accélérées. D’après Mbaye Ndiaye, Directeur général des Douanes, les formalités sont désormais maîtrisées, et les chiffres de recouvrement quotidien, oscillent entre 5 et 6 milliards. Ce qui attestent, selon lui, du succès et de la qualité de cette nouvelle procédure. A l’issue d’un atelier sur l’évaluation de la mise en œuvre de la dématérialisation des procédures Douanières et des formalités du commerce extérieur, le Dg des Douanes a indiqué, « qu’avec la démarche on peut tout simplement, à partir de son bureau, collecter de manière électronique l’ensemble de ces documents les rooter dans le système et avoir un traitement instantané de la déclaration, ce qui permet non seulement de supprimer les déplacements physiques, mais surtout d’augmenter la célérité et la rapidité des formalités.

Cependant, l’adaptation du dispositif n’a pas été sans couacs. Le Dg révèle que sur certains aspects, la machine n’était pas au point. Il fallait des mises à jour sous d’autres aspects aussi, il y avait la résistance de certains acteurs qui avaient des difficultés à migrer, dans les nouvelles procédures. Mais grâce à une sensibilisation qui a impliqué tous les acteurs, les formalités sont bien maîtrisées. Auparavant, rappelle-t-il, les importateurs étaient contraints de passer par des Commissionnaires agréés en douane, impliquant des déplacements multiples pour obtenir diverses attestations, de compagnies d’assurance aux banques et jusqu’au ministère du commerce.

Mamadou Diop

Correspondant au Sénégal

View All Posts