Sénégal Numérique 2025 : le Sénégal actualise sa stratégie

0
911

(Cio Mag) – Jusqu’au mercredi 29 janvier 2020, Dakar va continuer à examiner sa stratégie Sénégal Numérique 2025. Il s’agit du plan mis en œuvre par le gouvernement depuis 2016, date de son adoption, pour transformer durablement le pays à travers les Technologies de l’Information et de la Communication. Les travaux pour l’actualisation et l’opérationnalisation de la stratégie en question, en partenariat avec le PNUD, ont démarré lundi à Dakar avec pour objectifs de faire le bilan de la mise en œuvre, l’actualisation de la stratégie et l’élaboration d’un plan d’actions pour l’opérationnalisation du plan en question.

De grosses avancées ont été obtenues 

Entre le lancement des travaux du Parc des Technologies Numériques situé à Diamniadio (à une trentaine de kilomètres de Dakar), la réduction des tarifs des télécommunications, l’actualisation du cadre juridique et instutionnel à travers notamment le vote du nouveau code des communications électroniques, la mise en oeuvre de la 4G, le recrutement de FAI et de MVNO, le partage des infrastructures, le Sénégal a beaucoup fait depuis 2016, s’est félicité la ministre de l’économie numérique et des télécommunications face aux acteurs réunis dans la capitale sénégalaise pour trois jours. Ndeye Tické Ndiaye n’oublie pas non plus les pas franchis dans la dématérialisation des procédures administratives.

Un bilan sans aucune complaisance

Tout n’a pas été parfait, la remplaçante de Abdoulaye Bibi Baldé à la tête du département en est confiant. Elle s’est voulu sincère dès l’ouverture de la rencontre, expliquant qu’il fallait « se remettre en cause », « voir ce qui a marché ou pas » ainsi que « ce qui n’a pas été fait ou pas » en se posant les questions du pourquoi tout en cherchant à y apporter des réponses. Bref, la patronne du secteur a dit exclure toute complaisance coupable pour ne mettre en avant que l’exigence de transparence et de résultats à même de faire avancer la problématique du numérique au Sénégal. Globalement, elle a été beaucoup félicitée pour son ouverture et sa politique inclusive en direction de l’écosystème.

Le président d’OPTIC pour l’intégration des nouvelles tendances du digital

Antoine Ngom estime que dans le cadre de l’actualisation et de l’opérationnalisation de la stratégie, il faut intégrer plusieurs axes tels que le capital humain, l’innovation et les start-up, la transformation digitale ainsi que l’intelligence articielle. L’IA est aujourd’hui l’une des tendances fortes de l’écosystème international. Et pour soutenir et renforcer son argumentaire, le président de l’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC) annonce que ce sera d’ailleurs le thème du futur Salon international des professionnels de l’économie numérique (SIPEN) qui va se tenir en avril prochain à Dakar.

 

Elimane, Dakar

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here