Sénégal – Rachat TIGO : le PDG de WARI débouté par la Cour suprême

(CIO Mag) – Kabirou Mbodjie va-t-il, cette fois, baisser définitivement les bras et oublier l’affaire ? Le dernier développement dans le dossier du rachat de TIGO par le consortium réuni autour d’Africa Holdings Limited est loin d’être à sa faveur. La Cour suprême du Sénégal qu’il avait saisi pour obtenir l’annulation du décret présidentiel l’a débouté, simplement. C’est du moins ce que rapporte le quotidien sénégalais, Libération.
WARI avait estimé, dans sa requête que le texte présidentiel qui validait le rachat de la marque bleue a été pris en violation de plusieurs aspects puisque l’opérateur lui revenait de droit. La haute juridiction n’en a pas du tout tenu compte, ne donnant pas raison, à l’arrivée, à Monsieur Mbodjie, tout comme il a rejeté une autre requête déposée par les nouveaux maîtres de TIGO Sénégal qui avaient porté plainte quand la licence avait été attribuée dans un premier temps à WARI.
Pour la chambre administrative de la Cour suprême sénégalaise, c’est caduc d’autant plus que le deuxième opérateur de téléphonie au Sénégal est maintenant entre ses mains. Le dossier va-t-il tomber à l’eau ou il reste d’autres cordes à l’arc de Kabirou Mbodjie et de son équipe ? C’est toute la question à l’heure actuelle et au moment où Yérim Sow et ses partenaires, eux, ont acquis la 4 G, sans compter les investissements annoncés pour renforcer la société.
Elimane, Dakar
Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *