Sénégal : une application IA pour comparer les programmes des candidats à la présidentielle 

Pour comparer les programmes des candidats à la présidentielle, les électeurs sénégalais disposent désormais d’une application développée grâce à l’Intelligence artificielle. Elle s’appelle Jangat (Observer en Wolof, langue locale).

(Cio mag) – Le 25 février 2024, les Sénégalais iront aux urnes pour choisir un nouveau président parmi les 20 candidats en lice. En attendant, à partir du 3 février, ces derniers commenceront à vendre leur programme aux populations. C’est justement pour aider les électeurs dans leur choix que l’application Jàngat (Observer) a vu le jour. Ndiaye Dia, ingénieur en Machine Learning et fondateur chez institut des Algorithmes du Sénégal explique qu’il s’agit d’une intelligence artificielle développée par l’institut des algorithmes du Sénégal. Elle vise d’après lui, à « fournir un outil technologique derrière lequel tournent des algorithmes d’intelligence artificielle, visant à permettre aux citoyens d’avoir un accès rapide et facile aux programmes des candidats à l’élection présidentielle, et pouvoir en quelques clics obtenir une visualisation des propositions faites par chaque candidat dans les différents secteurs de la société et de l’économie ».

La solution permet aussi, aux médias et journalistes, de pouvoir animer le débat public avec les bonnes questions, analyses qui concernent tous les sénégalais, où qu’ils soient, territoire national ou Diaspora, poursuit M. Dia. « L’application Jangat permet aussi aux candidats et leurs militants d’avoir un outil leur permettant de faire le monitoring de leurs propositions politiques tout au long de la campagne présidentielle », a-t-il ajouté.

Pour une meilleure prise en charge, M. Dia et des collaborateurs sont en train de collecter les programmes des candidats pour finaliser le déploiement de la première version de la plateforme. « Dans une perspective d’avenir, “Jàngat”, vise également à fournir aux administrations et aux chercheurs un outil pour un accès rapide, simplifié à ses documents et rapports, et en faire des extractions de contenus sur des sujets et thématiques bien choisis. Ceci avec des statistiques sur comment ces sujets sont traités dans chaque document, contenu analysé… », explique-t-il. 

Mamadou Diop

Correspondant au Sénégal

View All Posts