Soupçons de corruption à Camtel : David Nkoto refait la Une de l’actualité

0
1847

David Nkoto Emane est toujours entre les griffes de l’opération épervier initiée dans le cadre de la lutte anti-corruption. L’ex directeur général de Camtel est soupçonné de malversations financières opérées entre 2010 et 2015.

(CIO Mag) – Tout porte à croire que David Nkoto Emmane traine des casseroles après avoir passé 14 années à la tête de Camtel. Ainsi, il refait la Une de l’actualité locale qui rappelle l’enquête actuellement ouverte contre lui par le Tribunal criminel spécial (TCS) pour corruption dans le projet Camtel Mobile Network (CMN).

L’ex directeur général aurait sollicité auprès de l’Etat camerounais un appui financier pour la réalisation du projet CMN. Cette requête impliquait le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) autre fois sous le guidon de l’actuel ministre des Travaux public, Emmanuel Nganou Djoumessi.

Selon les médias locaux, ce dernier avait requis que les travaux du CMN soient dirigés par son fils Boris Judicaël Nganou. Lequel se retrouve aujourd’hui auprès de David Nkoto Emane à la barre des accusés. Car le projet n’a jamais été exécuté alors que, d’après les sources locales, près de 3 milliards de FCFA ont été transférés entre Camtel et le Minepat.

Affaire ANYPOL

L’ex patron de la société de télécommunications camerounaise doit également répondre à une autre accusation. Celle de n’avoir pas sanctionné le Groupe ANYPOL après le non-respect des termes de la collaboration signée en 2010 sur le marché de l’annuaire officiel des abonnés au téléphone.

Dans cette affaire, ANYPOL n’aurait pas livré les travaux à temps malgré la réception de l’intégralité des fonds nécessaires. Ceci résulte d’une enquête datant de 2017 conduite par le Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe). Lequel avait aussi précédemment noté d’autres irrégularités dans le règlement des factures des acteurs appelés à étudier la faisabilité de la 4G au Cameroun.

Au cours de son mandat à Camtel, d’autres anomalies auraient été relevées. Celles-ci portent tant sur les dépenses non justifiées dans les comptes de la structure que sur les frais de missions.

Le périple de David Nkoto Emane au sein de Camtel, outre les accusations pesant sur lui, s’est soldé par son limogeage. Interdit de sortir du territoire camerounais, il a été remplacé par Judith Sunday Achidi, le 14 décembre 2018. Jusqu’ici, il a plusieurs fois été interrogé comme au cours du mois dernier et n’est pas encore fixé sur son sort.

Aurore Bonny, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here